twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Rush sur la Plateforme 100 Mille logements » : Mountaga Cissé revient à la charge et relève les incohérences du ministère de l’Habitat

mercredi 25 décembre 2019

Après le reportage diffusé sur le 20 Heures de chaîne nationale à propos du projet des 100 Mille Logements, lancé par le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Hygiène publique, le journaliste spécialisé dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic) a refait un autre post sur sa page Facebook, pour relever les incohérences qui accompagnent la Plateforme. Samedi, Mountaga Cissé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait alerté sur la violation flagrante de la loi sur la protection des données personnelles, par certaines structures publiques dont le département dirigé par le ministre Abdou Karim Fofana. Voici in-extenso son analyse du "Rush" annoncé sur le site dédié à l’inscription des Sénégalais pour bénéficier de logements sociaux.

Dou lii rek laadone wakh… (j’avais pourtant alerté, NDLR) Donc les services du ministère de l’Habitat ont convié la presse pour une séance de démo en leur exposant des données de Sénégalais qui se sont déjà inscrits sur la plateforme 100 000 logements. J’ai été choqué de voir hier au JT de la RTS1 le reportage durant lequel on se glorifiait du rush sur la plateforme 100 000 logements. Près de 50 mille inscrits en 72 heures. Voyez-vous, j’ai choisi de cacher ces informations avant de partager la capture d’écran de la vidéo.

Dans ce pays, lorsque tu fais une critique constructive avec pour objectif pousser les uns et les autres vers plus de performance, plus de qualité de services, plus de respect des normes, plus d’efficacité, plus de patriotisme, plus de simplicité,... on peut vous taxer de jaloux, de quelqu’un qui n’est là que pour chercher la petite bête entre autre.

Je le répète, le projet 100 000 logements est top mais le site est tout sauf sérieux. Le minimum des standards du web n’est pas respecté.

J’ai entendu le ministre Abdou Karim Fofana dans les médias donner quelques critères d’éligibilité. Ma question est : Pourquoi ces critères ne sont pas affichés sur le site en question pour une meilleure compréhension de tous ? On laisse tout le monde s’inscrire et après, la déception pour certains qui verront leur demande rejetée. Ce sera peut-être le cas pour Pape Malick Ndour, coordonnateur du Prodac qui a affirmé s’être inscrit en partageant son code de validation sur Facebook. Monsieur, vous n’êtes pas éligible.

C’est sur WhatsApp qu’un proche a partagé avec moi une invitation d’inscription à la plateforme. Il n’a certainement pas vu mon post d’avant. Et c’est grâce à son message que j’ai pris connaissance de plus détails sur le projet : type de logement, surface, coût, subvention de l’Etat, durée du crédit, etc. J’ai même lu qu’il fallait ouvrir un compte d’épargne-logement à la BHS. Je voudrai en avoir la confirmation.

Moi-même j’aimerai bénéficier d’un logement. Mais je ne suis pas éligible. Comment je le sais ? Pas grâce à la plateforme. Ils seront nombreux les Sénégalais inscrits à ne pas être éligible. Pourquoi n’avoir pas publié toutes informations sur la page d’accueil de la plateformes ? Y a-t-il des maquettes à montrer ?

Ou bien l’objectif est de pouvoir crier tout haut que 100 000 personnes se sont inscrites en moins d’une semaine ? Après il va falloir effectuer un sacré travail de tri. C’est du temps et de l’argent. Un système de filtre pouvait bel et bien être mis en place pour qu’on finish seuls les “pré-éligibles” passeront le cap final de validation du formulaire.

Quid des données personnelles ? Je ne reviendrai pas sur cela. Vu que la Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal (CDP) s’est déjà saisi de l’affaire et traiter cette question.

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)