twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rôle des NTIC dans la gestion des collectivités locales : Aminata Tall préside l’ouverture de l’atelier ce matin

mercredi 1er juin 2005

Afin de définir un nouveau schéma d’intégration informatique et technologique pour les collectivités locales, il se tient aujourd’hui, un atelier de formation. La rencontre est initiée par la direction de la Formation communication (Dfc) du ministère des Collectivités locales et de la décentralisation que dirige Mme Gnagna Sidibé Diagne. Le thème est : « Rôle des Ntic dans la gouvernance de collectivités locales. Il sera ouvert ce matin au Novotel de Dakar, par Mme Aminata Tall, ministre d’Etat, ministre des collectivités locales. Sont attendus à cette séance de formation, 50 élus locaux membres des Associations des présidents de région (Apr), des maires (Ams) et de conseils ruraux (Ancr), choisis dans les 441 régions, communes, communes d’arrondissement et communautés rurales que compte le pays.

Le prétexte qui guide la démarche de la Dfc du ministère des Collectivités locales et de la décentralisation est que les Ntic sont devenues, aujourd’hui, un puissant levier de développement, d’outil de management incontournable. Donc elles ne sont plus l’apanage des entreprises, mais un dispositif essentiel du développement national et local. A cet égard, Mme Gnagna Sidibé Diagne estime qu’il « urge de réduire la fracture numérique, aux niveaux national et international, entre les entreprises et les administrations, et par-delà, entre pays développés et non développés, comme y invite le président de la République, Me Abdoulaye Wade. Appel qui a trouvé un écho très favorable auprès de Mme le ministre d’Etat Aminata Tall ». Car, à ce niveau, l’on constate un important gap entre les besoins de citoyens à la base et la qualité des services qui leur sont destinés. Car le défaut d’outil informatique ralentit de manière significative les activités des services des collectivités locales, notamment celui de l’état civil.

Al hadj Khaly Tall

(Source : Le Soleil, 1er juin 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)