twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Retrait de l’IPRES du capital de la Sonatel : Le Ps soupçonne la main de lobbies

vendredi 11 juillet 2008

Ce sont des lobbies organisés qui sont derrière la cession des actions Sonatel de l’Ipres. C’est ce qu’affirme le Parti socialiste (Ps) dans un communiqué en date du 10 juillet et qui « invite les dirigeants de l’IPRES à éclairer l’opinion sur la disponibilité à ce jour des 80 Milliards de Francs CFA de cette société ». Le Bureau politique du Ps qui tenait sa réunion hebdomadaire s’est prononcé sur les pénuries et les hausses exponentielles des prix des denrées de première nécessité, signe, dit-il, d’un mal vivre généralisé dans ce pays.

Le Parti socialiste (Ps) d’Ousmane Tanor Dieng soupçonne, dans un communiqué en date du 10 juillet, la main de lobbies organisés dans la nouvelle affaire de cession des actions SONATEL de l’IPRES. Il s’agit ni plus ni moins, selon lui, d’une nébuleuse qui porte une interrogation sur la situation financière réelle de cette dernière société. La formation d’Ousmane Tanor Dieng dit avoir de « sérieuses raisons de s’en inquiéter eu égard au goût immodéré du régime libéral pour l’argent et pour les dépenses somptuaires ». C’est pourquoi il « invite les dirigeants de l’IPRES à éclairer l’opinion sur la disponibilité à ce jour des 80 Milliards de Francs CFA de cette société ainsi que sur les véritables motivations de la cession de ses actions dans le capital de la SONATEL ». Ainsi, les socialistes croient savoir que « la cession des actions de l’IPRES est à mettre en relation directe avec la cession envisagée des actions de l’Etat afin de baliser la voie aux prédateurs qui s’apprêtent, en toute opacité, à faire une OPA sur la SONATEL ». Et d’ajouter : « D’ailleurs, il ne faudra pas s’étonner au terme de ces opérations suspectes que toutes ces actions, celles de l’Etat, de l’IPRES et de la Caisse de Sécurité Sociale en attendant d’autres, se retrouvent entre les mains du capital étranger, prête-noms des affairistes du régime libéral ».

(....)

Bacary Domingo Mané

(Source : Sud Quotidien, 11 juillet 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)