twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Retour du colon : Orange vole 3 milliards par jour aux Sénégalais et veut liquider Sonatel, Macky interpellé

mercredi 13 avril 2016

Subrepticement le groupe France Telecoms a su, entre 1997 et 2007, entrer et devenir l’actionnaire majoritaire dans la Société nationale de télécommunications (Sonatel ), où elle détient 42,3% des actions contre 27,7 % de l’Etat du Sénégal. Orange, qui a remplacé Alizé en 2007 et que le groupe français a pu ainsi contrôler en devenant même majoritaire dans le Conseil d’administration, se fait ainsi, après charges, un bénéfice annuel de 900 milliards sur le dos des Sénégalais, soient 3 milliards de nos rares francs par jour. Ce qui est immoral dans un des pays les plus pauvres du monde, surtout que France Telecoms ne gagne pas le dixième, proportionnellement dans son pays plus peuplé et riche. Mais loin de se rassasier, le groupe français, maitre d’Orange, se croyant au temps colonial où Devès & Chaumet régnait sur le commerce sénégalais, veut à présent s’accaparer du beurre et de l’argent du beurre, en réduisant la Sonatel au simple rang de faire-valoir. Une perspective grosse de tous les dangers. Car, elle menace près de 20 000 emplois directs et 400 000 indirects. Pour la liquider, France Telecom fait même la concurrence à la Sonatel dans la sous-région, contrairement aux clauses de la convention de concession, qui arrive à terme l’année prochaine. C’est pour renégocier le contrat à sa guise que France Telecoms prétexte l’externalisation d’Orange, qui aura ses bureaux à Dakar et Abidjan. Le camouflet. Son forfait accompli, la sûreté des abonnés sera plus que menacée, puisque France Telecoms pourra même exploiter à ses fins les écoutes des autorités. La volonté du groupe français s’avère ainsi comme une menace réelle sur la souveraineté du Sénégal. Déjà, des nervis surarmés sont positionnés dans les locaux du groupe Orange pour la protection rapprochée des « Toubabs » de France Telecoms. Un tableau qui illustre le néocolonialisme français et qui interpelle en premier chef le Président Macky Sall, puisqu’il a fait le serment de protéger les Sénégalais, leurs biens et l’intangibilité des frontières de leur pays. Les travailleurs de la Sonatel étaient en mouvement au mois de février dernier. Ils promettent d’aller encore en grève. Macky Sall doit démontrer qu’il n’est pas le valet de la France, dont il a permis aux entreprises de revenir en force et qui ont refait main basse sur notre économie. Orange, comme Maurel & Prom, Vesia, Buhan Tesseire et autres, est une entreprise française contre les intérêts du Sénégal. C’est pourquoi pour tous les patriotes du pays et les travailleurs de la Sonatel, le contrat avec Orange ne devra pas être renouvelé l’année prochaine, surtout que la multinationale française soustraite avec des Chinois. Ce qui prouve l’abus et le grand vol que subi le Sénégal.

(Source : Le Peuple, 13 avril 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)