twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Retour annoncé de Global Voice : Les travailleurs de la Sonatel argumentent contre le projet

vendredi 3 juin 2011

L’Intersyndicale des travailleurs de la Sonatel dit "non" à un éventuel retour de Global Voice. Elle demande au gouvernement d’abandonner ce projet qui, selon eux, n’a aucune rentabilité pour le Sénégal.

Face à la presse, les travailleurs de la Sonatel ont dénoncé le projet sur les appels entrants et demandé au gouvernement de l’abandonner. "Une délégation de l’Intersyndicale et de l’Amicale des cadres a été reçu le 31 mars par Habib Sy, directeur de cabinet du Président de la République pour s’informer de la volonté du Chef de l’Etat d’appliquer à nouveau, avec l’appui de Global Voice, la surtaxe sur les appels téléphoniques entrants qui avait fait l’objet du décret 2010-632 suspendu en partie (article 6 à 11) par le décret 2010-1524" a rappelé Mamadou Aïdara Diop, le Coordonnateur de l’Intersyndicale.

Pour l’utilisation des ressources qui pourrait en découler, renseigne M. Diop, le Chef de l’Etat proposait la répartition entre la construction de cases es tout petits, le développement du secteur de l’énergie, l’aménagement de terrains et la construction de maisons pour les immigrés, la mise en place d’un fonds pour financer une mutuelle des travailleurs du secteur.

Le 11 mai, ajoute M. Diop, recevant Mody Guiro, au cours d’ubne audience spécialement réservée à ce sujet, le Président lui a réitéré sa volonté de remettre au gout du jour le projet Global Voice avec une nouvelle répartition.

"C’est pourquoi nous demandons au gouvernement d’abandonner purement et simplement ce projet. Nous allons nous mobiliser pour que le décret soit annulé", a lancé M. Diop. Ce dernier soutient que ce projet, une fois appliqué aura comme con,séquence une menace sur les emplois, la fragilisation de l’éconolmie du Sénégal,et un coût élevé des tarifs de télécommunications. Pour sa part, Demba Diarra Mbodj, Président de l’Amicale des cadres de la Sonatel a indiqué que ce projet va impacter nécessairement sur les consommateurs sénégalais de 15 à 20%.

Les travailleurs de la Sonatel invitent le gouvernement à une concertation avec l’ensemble des acteurs pour que le secteur des télécoms puisse bénéficier à tous. Ils comptent se rendre à l’étranger pour sensibiliser les Sénégalais sur cette affaire.

Aliou Kandé

(Source : Le Soleil, 3 juin 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)