twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réseaux sociaux : la mise en garde du Cemga aux militaires !

mercredi 31 août 2022

Le Général Cheikh Wade, Chef d’Etat major général des armées, a mis en garde ses hommes sur une certaine utilisation des réseaux sociaux qui peut être un danger pour eux, ou pour les opérations militaires.

« Je voudrais vous mettre en garde contre le phénomène des réseaux sociaux qui font que partout, aujourd’hui, les gens parlent de tout et de rien. Un militaire, c’est la discrétion, c’est la confidentialité », a-t-il soutenu devant les officiers et sous-officiers, lors de la levée des couleurs au camp Dial Diop.

Selon Les Échos, qui en donne l’info, le Cemga leur a dit : « on ne parle pas d’opération militaire dans la rue ou dans vos téléphones ». Pour lui, parler de choses aussi sensibles dans les réseaux sociaux pourrait mettre en danger les soldats. Car, dit-il, la vie de leurs camarades aussi en dépend.

Ainsi, il n’a pas manqué de souligner les sanctions qui planent sur les épaules des futurs militaires qui vont s’aventurer à faire des publications dans les réseaux sociaux. « Ceux qui le feront volontairement, les lois sont là et ces lois leur seront appliquées dans toute leur rigueur », a fait savoir le Chef d’état-major général des armées.

« Faites attention à tout ce que vous dites dans vos téléphones et faites attention à tout ce que vous savez. Surtout, qu’aujourd’hui, les services de l’Etat ont la capacité de voir et de savoir ce que vous faites avec le téléphone. Ça je vous le dis, il faut que vous le sachiez le », leur dit-il.

Et de conclure : « une petite indiscrétion peut vous faire sauter sur une mine ou vous tombez dans une embus- cade et vous perdez des gens et du matériel. ça il faut vous mettre ça dans la tête ».

(Source : L’Observateur, 31 aout 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik