twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réquisition téléphonique : La Cybercriminalité dénonce la complicité des opérateurs de téléphonie

vendredi 6 mars 2020

Les agents de la division spéciale de cybersecurité de la Police nationale du Sénégal. sont très remontés contre les opérateurs de téléphonie. Pour cause, les multiples plaintes déposées par les citoyens qui tardent à aboutir du fait de la lenteur des réquisitions adressées aux opérateurs. Ainsi, entre arnaque,pornographie, menaces, pédopornographie, extorsion de fonds et chantages, la plate-forme croule sur un volume de travail.

Les opérateurs de téléphonie n’ont pas la cote actuellement auprès des enquêteurs de la division spéciale de cybersecurité de la Police nationale du Sénégal. En effet, selon une note confidentielle de cette unité en charge de la lutte contre la cybercriminalité (DSCPN) que Atlanticactu.com a parcouru, elle attire l’attention des autorités et des justiciables que les statistiques 2019 sur la gestion des réquisitions judiciaires, montrent une réelle obstruction aux enquêtes de la part de plusieurs acteurs privés des TIC.

« En cause, le manque de réactivité et le peu d’intérêt que les Opérateurs de Téléphonie et d’Internet portent aux questions de sécurité des usagers. Il s’agit des multinationales de l’Internet, mais aussi et surtout des acteurs locaux », indique la source policière et de révéler « . La plupart des enquêtes sont fondées sur notre coopération avec ces grands groupes que sont FACEBOOK, GOOGLE, MICROSOFT, ORANGE, FREE, EXPRESSO etc. De leur prise de conscience dépend en grande partie la satisfaction des usagers. »

Sans faire dans le triomphalisme, la DSCPN renseigne que, malgré tous leurs bons résultats, ils seraient bien meilleurs, que si les Opérateurs ne se faisaient pas #complices# des délinquants qui sévissent avant de promettre.

Mais, assure notre source, « les agents de la Division de cybersécurité promettent de continuer d’être à la tâche pour mettre hors d’état de nuire les délinquants ». Et pour finir, l’officier de lancer un appel, « C’est également l’occasion de faire un appel aux Opérateurs de téléphonie et d’internet pour une contribution réelle à la sécurité des biens et des personnes. »

(Source : Atlanticactu, 6 mars 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)