twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réponse de l’ASP au communiqué d’Orange

mardi 23 septembre 2014

De par son communiqué en date du 22 septembre 2014, Orange reconnaît le bien fondé de la plainte des pétroliers au travers de l’Association Sénégalaise des Pétroliers (ASP) et essaie de légaliser une pratique mise en place depuis plus de 8 mois, portant un préjudice considérable aux sociétés pétrolières concurrentes de TOTAL Sénégal.

L’ASP a toujours affirmé que si et seulement si le partenariat Orange Money / Total a pour but de promouvoir le paiement marchand par téléphone, cette initiative doit être étendue à tous les acteurs de la profession sans conditions particulières, dans le respect des normes d’hygiène, sécurité, santé et environnement.

L’ASP prend bonne note des intentions formulées par Orange dans son communiqué et invite ses membres à ne souscrire à un partenariat avec l’opérateur de téléphonie que si, celui-ci, leur propose un contrat n’installant pas des barrières à l’entrée comme c’est le cas actuellement.

Faut-il rappeler qu’à ce jour, aucune société membre de l’ASP n’a souscrit un partenariat avec Orange Money même si certaines d’entre elles ont été saisies dans ce sens, contrairement aux propos tendant à installer une confusion dans les esprits.

Enfin, l’ASP rappelle la poursuite de la procédure judiciaire à l’encontre de l’opérateur de téléphonie Orange et de TOTAL Sénégal pour collusion anticoncurrentielle illicite par l’octroi exclusif depuis plus de huit (8) mois d’un avantage concurrentiel déloyal à TOTAL Sénégal au détriment des autres sociétés concurrentes. Cette pratique viole les dispositions qui organisent la réglementation du secteur de l’énergie en l’espèce et porte préjudice aux intérêts de l’Etat.

Le Bureau de l’ASP

(Source : Leral, 23 septembre 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)