twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Renouvellement du contrat de concession de la SONATEL en 2016 : Des députés votent contre

jeudi 10 décembre 2015

Lors du vote du budget du ministère des Postes et des Télécommunication, les députés ont exprimé leur insatisfaction par rapport à la Sonatel.

Les représentants du peuple trouvent inadmissible que la Sonatel laisse persister le déficit dans la couverture du réseau dans certaines localités, comme la commune de Lagbar et des pannes de réseau. C‘est pourquoi, ils ont appelés Mansour Elimane Kane, le ministre des Postes et des Télécommunications à déployer des efforts pour élargir l’accès à l’internet et au téléphone dans toutes les localités du pays.

Les parlementaires soulignent aussi que les antennes de la Sonatel installées sur les toits des maisons continuent de faire l’objet de débat au niveau des communes et au niveau de l’association des Maires du Sénégal. En effet, ils n’ont pas compris que l’installation de ces antennes dans les communes n’ait aucune incidence sur les finances locales. Et les députés se désolent de l’attitude de la Sonatel, consistant à s’abstenir de payer des redevances aux communes. Un comportement qui est d’ailleurs entrain d’être copiée par les autres opérateurs.

De la même façon, le serveur Orange money supposé être domicilié à l’extérieur du pays, ne donne pas l’opportunité au Sénégal d’encaisser des redevances selon les parlementaires. Les députés se sont aussi insurgés contre l’ « arnaque » dont les clients font l’objet sur le crédit extérieur et sur les factures internet ainsi que le défaut de fonctionnalité des lignes téléphoniques de l’assemblée nationale.

En définitive pour la représentation nationale, ce comportement « arrogant » de la Sonatel ne donne satisfaction ni aux communes, ni à l’Etat, ni aux citoyens sénégalais. Et ce manque à gagner appelle, selon certains parlementaires, à ne pas renouveler le contrat de concession d’Orange avec la Société nationale des télécommunications, qui prend fin en 2016.

Toutefois, d’autres députés ont cherché plutôt à être édifiés sur les options retenues à la fin du contrat, autrement dit à savoir si l’Etat du Sénégal s’oriente vers une renégociation en vue d’un renouvellement du bail ou vers un appel d’offre ouvert à tous les candidats. Ismaila Ba

(Source : Le Journal de l’économie sénégalase, 10 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)