twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Renouvellement des centraux téléphoniques dès demain : La communication au fixe sera coupée

jeudi 7 juin 2007

Le téléphone fixe ne sonnera pas, à commencer demain, dans les zones Nord et Sud du Sénégal. Une interruption du service effectuée pendant 15 minutes, les jours de basculement pour une amélioration de service, indique la Sonatel.

Le téléphone fixe des zones Nord et Sud du pays devra bouger. En effet, les centraux de téléphonie seront supprimés avant d’être remplacés par d’autres « de nouvelle génération ». Ces derniers seront, selon le communiqué publié hier par la Sonatel, aptes à offrir « plus de confort », des services « innovants » aux clients, particulièrement ceux des régions concernées. En fait, il s’agira de faire basculer les clients rattachés à ces différents centraux sur le nouveau central téléphonique de Kaolack, qui va fédérer les activités de ces différents anciens centraux satellites.

La première phase va démarrer demain vendredi 08 juin 2007, par l’axe Sud. « Les centraux de Tambacounda et de Vélingara seront supprimés dans la nuit du vendredi 08 au samedi 09 juin. Celui de Ziguinchor, dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 juin et celui de Kaolack dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 juin 2007 », explique le communiqué.

Puis, viendra l’axe Nord (Thiès, Louga et Saint Louis) dont le point focal technique sera le central de Thiès, à partir du mois d’août 2007. Seulement, ces opérations nécessiteront, avertit-on, une interruption du service sur le fixe, chaque fois, d’une durée de 15 minutes. Cela dans les régions concernées, à partir de minuit, le jour du basculement. Ces mesures rentrent dans le cadre de « l’amélioration de la qualité du service technique fixe dans ces zones programmées, à dessein, les week-ends et au milieu de la nuit, pour amoindrir les désagréments, surtout pendant les basculements ». La Sonatel tient à rassurer, « au demeurant, qu’il n’y aura aucun impact de ces opérations sur le fonctionnement du réseau mobile ». C’est juste, poursuit le communiqué, « (une) mutation qui permettra d’améliorer la qualité du service technique, d’apporter les innovations et de développer davantage la téléphonie rurale au Sénégal. » Elle n’entraînera pas, cependant, conclut-on encore dans le communiqué, de changement de numéro pour les clients concernés dans ces régions.

Hamath KANE

(Source : Le Quotidien, 7 juin 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)