twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Renforcer la démocratie sénégalaise grâce à l’innovation numérique et la qualité de l’information

jeudi 19 octobre 2023

Les 24 et 25 octobre 2023, un séminaire sur l’Information et la Démocratie se tiendra à Dakar. Cette rencontre au sommet organisé par AfricTivistes verra la participation de personnalités de l’écosystème des médias et de la démocratie au Sénégal. Ces voix autorisées vont se pencher pendant deux jours sur un enjeu crucial pour le futur du pays : « Renforcer la démocratie sénégalaise à travers l’innovation numérique et la qualité de l’information ».

Le paysage démocratique sénégalais, tout comme celui d’autres nations africaines, est aujourd’hui marqué par le rôle prédominant des technologies de l’information. Ces outils, bien exploités, ont le potentiel de renforcer l’accès à l’information, d’améliorer la participation citoyenne, de soutenir l’éducation civique et de garantir la transparence des institutions.

Mais, il ne faut pas se voiler la face : ces mêmes technologies peuvent aussi être des vecteurs de désinformation, menacer la vie privée et la souveraineté des états. Le défi est donc de taille : comment exploiter au mieux le potentiel du numérique, tout en contournant ses écueils ?

Le séminaire sur l’Information et la Démocratie est un événement majeur qui vise à promouvoir un environnement numérique inclusif et responsable pour renforcer la démocratie et la participation citoyenne au Sénégal.

Organisé par AfricTivistes en partenariat Forum on Information and Democracy ainsi qu’avec de nombreux acteurs clés de la société civile, du gouvernement, des médias et du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), ce séminaire offre une plateforme unique pour discuter des défis et des opportunités liées à la gestion de l’information dans l’ère numérique.

Un cadre d’échange et des initiatives innovantes

Le séminaire de Dakar a un objectif clair : créer un espace d’échange et de dialogue entre les différents acteurs clés de la société sénégalaise. La démarche est d’autant plus importante dans un contexte où l’adhésion à des textes majeurs comme la convention de Malabo se fait attendre et où les inégalités d’accès à l’information persistent.

Au programme, des sessions plénières, des tables rondes et des ateliers interactifs pour débattre des défis et opportunités de l’ère numérique. Les participants auront ainsi l’occasion de partager leurs expériences et visions sur des sujets variés allant de la lutte contre la désinformation à l’importance de l’éducation aux médias.

En outre, ce séminaire mettra également en avant des initiatives numériques innovantes qui facilitent l’accès à l’information et la participation citoyenne au Sénégal. Des experts nationaux et internationaux présenteront des études de cas, des recherches et des bonnes pratiques pour renforcer la démocratie grâce à l’innovation numérique. Les enjeux de protection des droits de l’homme en ligne, la liberté d’expression et l’indépendance des médias seront également abordés lors de débats approfondis.

Des voix “autorisées” pour donner le ton

Plusieurs experts nationaux et internationaux seront invités pour offrir des insights sur des thématiques telles que la régulation des fake news, les innovations en matière d’accès à l’information ou encore la protection des droits de l’homme en ligne.

Parmi les panélistes qui prendront part à l’événement, il y a, entre autres : Elimane Kane, président de Legs Africa, Bamba Kassé, secrétaire général du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal, Senghane Senghor de la Raddho, Mountaga Cissé, expert du développement et transitions numériques, Abdou Khafor Kandji, de Y EN A MARRE, El Hadj Abdoulaye Seck de Amnesty International, Emmanuel Diokh, Président d’Internet sans frontières, pour ne citer que ceux-là. D’autre part, des institutions telles que la Raddho, Article 19, Jonction, Reporters sans frontières (RSF), ou encore les organes de presse seront également de ce rendez-vous.

Les deux journées vont être riches, avec des keynotes introductives, des panels de discussion et des retours d’expériences. Un accent particulier sera mis sur les initiatives numériques innovantes qui renforcent l’accès à l’information et la participation citoyenne au Sénégal.

(Source : Info Afrique, 19 octobre 2023)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik