twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Renforcement des pouvoirs du Cnra : Vers un autre projet de loi visant à censurer les radios et télés

mercredi 29 juin 2011

C’est comme pour dire que l’heure est à la modification des lois au Sénégal. En effet, après le retrait du projet de loi sur le ticket présidentiel en 2012, l’Etat du Sénégal envisagerait une autre modification d’un projet de loi. Ce dernier qui est dans le circuit administratif, viserait à renforcer les pouvoirs du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Selon la Rfm (radio privée), les modifications proposées visent à permettre à l’instance de régulation de prendre immédiatement toutes mesures utiles de nature à mettre fin aux dérives supposés d’une radio ou d’une télévision. Ce projet de loi viserait à modifier les articles 1, 4 et 26 du Cnra. La même radio indique que dans l’exposé des motifs de ce projet de loi, il est écrit qu’’à la lumière des violations graves et répétées des dispositions des lois et règlements qui régissent l’audiovisuel dans certains organes, violations portant atteinte aux institutions de la République ainsi qu’aux droits et libertés des citoyens, il est apparu nécessaire de renforcer les capacités d’intervention du Cnra dans le sens d’une plus grande célérité dans ses prises de décisions’. Dans la réforme prévue à l’article 26, il est mentionné qu’en cas de violation des lois et règlements qui régissent l’audiovisuel, l’instance de régulation peut en ordonner l’arrêt immédiat sans préjudice de sanction allant de la suspension de tout ou partie des programmes au retrait pur et simple de l’autorisation d’émettre. Des sanctions pécuniaires sont également prévues. Cependant, interrogé sur ce projet de loi, le Cnra dit n’être pas au courant d’une quelconque modification.

Madiambal Diagne prédit la fin du régime si...

Toujours est-il que ce projet de loi n’est pas du goût du président du Collectif des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps), Madiambal Diagne. Très remonté contre cette initiative, ce dernier a laissé entendre sur les ondes de la Rfm que ‘si le gouvernement fait passer une telle loi, ce serait la plus grande connerie qu’il aurait à commettre. On ne peut pas légiférer en muselant les médias. On ne peut pas faire taire les médias. S’ils se mettent dans une logique de vouloir fermer des radios et des télévisions, je vous garantie que cela va précipiter la fin de ce régime’.

Madiambal Diagne qui est par ailleurs le patron du groupe Avenir Communication, de faire savoir qu’on ‘ne ferme pas la liberté d’expression, on ne musèle pas la liberté d’expression. Tous ceux qui s’y sont essayés, se sont cassé les dents’. Il est d’avis que ‘le régime de Ben Ali a été beaucoup plus policier que le régime d’Abdoulaye Wade, le régime de Moubarack a été un régime beaucoup plus policier que celui de Wade, au Yémen, le régime a été beaucoup plus policier que celui de Wade, en Côte d’Ivoire, le régime de Gbagbo a été beaucoup plus policier que celui de Wade’. Convaincu que la presse est dans son rôle, il a indiqué que ‘quand il y a des manifestations dans le pays, quand il y a des préoccupations qui concernent une importante frange de la population, la presse doit en faire l’écho’.Que ça plaise ou que ça déplaise, dit-il, la presse fera son travail.Le président du Cdeps de durcir le ton : ‘Ça ne passera pas et ils nous trouveront sur leur chemin’.

(Source : Pressafrik, 29 juin 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)