twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Régulation du secteur des télécommunications : Vers la mise en place d’un observatoire des tarifs de détails

mercredi 20 décembre 2017

Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, a annoncé la création, dans les jours à venir, d’un Observatoire des tarifs de détails. C’était hier, mardi 19 décembre, lors de la cérémonie d’ouverture de la journée de concertation entre l’Artp et les opérateurs de téléphonie. Aussi, informe-t-il du dégroupe de la boucle locale au mois de juin prochain.

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) compte mettre en place un Observatoire des tarifs de détails. L’annonce est du directeur général de l’Artp, Abdou Karim Sall, qui s’exprimait hier, mardi 19 décembre, lors de la cérémonie d’ouverture de la journée de concertation entre l’Artp et les opérateurs de téléphonie mobile. « J’invite les opérateurs à travailler dans les prochains jours dans le sens de la réduction à la baisse des tarifs de l’internet appliqués aux usagers. D’ailleurs, sur cette question, j’ai le plaisir de vous annoncer que l’Artp va mettre incessamment sur pied, un Observatoire des tarifs de détails dont le contenu sera positionné sur son site web. Jusque-là, nous avons toujours publié l’observatoire en donnant les parts de marché. Mais, dans les jours à venir, nous travaillerons à mettre en place un Observatoire des tarifs », fait-il savoir. Avant de faire part que cet observatoire sera consultable sur le site internet de l’Artp.

De même, il informe de l’acquisition d’un outil de mesure de la taxation des services par opérateurs. « Ce dispositif va permettre de vérifier que lesdits opérateurs facturent, comme il se doit, les prestations et services commercialisés. Il s’agit de tarif qui va nous permettre de mesurer si la taxation est conforme à ce que les opérateurs déclarent aux usagers », indique le directeur de l’Artp. Selon lui, cette démarche n’a pas pour objet de remettre en cause les fondamentaux de la régulation, mais plutôt de les conforter, dans une matière évolutive inspirée par les exigences nouvelles du secteur et les besoins nouveaux des consommateurs.

Aussi prévient-il que la boucle locale sera dégroupée au plus tard le début du mois de juin 2018. « Nous y travaillons depuis un certain temps. Il va falloir que la continuité métallique dont dispose l’opérateur historique soit dégroupée pour qu’elle soit accessible aux autres opérateurs », laisse-t-il entendre. Parlant de la régulation des tarifs de détail, notamment l’encadrement des promotions, il soutient : « il faudrait qu’on s’arrête et qu’on regarde dans quelle mesure nous allons encadrer ces promotions pour que nous puissions avoir de la lisibilité sur les tarifs appliqués ».

Ndèye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 20 décembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)