twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réflexion sur l’élaboration d’un permis de conduire biométrique

mardi 15 novembre 2011

Les ministères de l’Intérieur et des Transports terrestres travaillent à l’élaboration d’un permis de conduire biométrique pour ‘’éradiquer définitivement’’ les fraudes documentaires, qui conduisent à ‘’l’irresponsabilité et aux accidents de la circulation’’, a révélé mardi le ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom.

Interpellé sur les accidents de la circulation lors de son passage à l’Assemblée nationale pour défendre son projet de budget 2012, M. Ngom a estimé qu’il faut qu’une réflexion soit engagée ‘’le plus rapidement possible’’ sur la question des accidents de la circulation.

‘’Je dois dire que je suis en train de travailler avec mon collègue chargé des Transports terrestres pour que nous puissions avoir très rapidement au Sénégal des permis biométriques comme nous avons des cartes d’identité ou des cartes d’électeur biométriques’’, a-t-il indiqué.

Selon lui, la question des accidents de la circulation est ‘’une question importante qui engage beaucoup de départements ministériels : les ministères de l’Intérieur, des Transports, de la Justice, de la Communication et de l’Information’’.

‘’Il y a l’indiscipline, le manque d’informations, les fraudes documentaires qui conduisent à l’irresponsabilité et aux accidents de la circulation’’, a dit le ministre d’Etat, précisant que la réfléxion devrait porter sur ‘’la nécessité’’ d’intégrer, dans ces documents, certaines données comme le groupe sanguin.

Il a toutefois ajouté que ce sont des données personnelles dont l’introduction demande que l’Etat légifère pour pouvoir prendre ‘’cette décision aussi importante’’.

‘’Je crois que c’est possible sur les permis de conduire ou les cartes nationales d’identité, d’intégrer certaines données médicales qui permettront plus facilement de sauver la personne victime d’accident’’, a poursuivi Ousmane Ngom.

S’agissant de la carte d’identité à puce, le ministre d’Etat a dit que cela pourra se faire ‘’certainement, mais à l’occasion du renouvellement, parce qu’aujourd’hui la plupart des Sénégalais ont déjà leur carte nationale d’identité numérisée qui a une validité de dix ans’’.

‘’Nous espérons qu’au moment du renouvellement, nous pourrons faire des avancées encore beaucoup plus significatives comme nous l’avons fait pour le passeport’’, a indiqué M. Ngom.

Adopté à l’unanimité des députés présents, le projet de budget du ministère de l’Intérieur a connu une hausse de 18,92% entre la gestion en cours et celle de l’année 2012, passant de 40 milliards 420 millions 923 mille 250 FCFA à 48 milliards 67 millions 877 mille 680 FCFA.

Cette hausse s’explique notamment par l’affectation de crédits pour l’indemnisation des chefs de village, la confection des cartes nationales d’identité numérisées, la construction d’infrastructures (direction de la protection civile et caserne de sapeurs-pompiers à Hann-Maristes), la poursuite du recrutement d’agents de police.

Au titre des dépenses de fonctionnement, le montant des crédits alloués a connu une baisse de 47,71% s’expliquant par la création du ministère chargé des Elections, qui a entraîné le départ de la Direction générale des élections et de la Direction de l’automatisation des fichiers (DAF).

(Source : APS, 15 novembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)