twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réduction du chômage : un jeune entrepteneur parie sur les TIC

jeudi 3 octobre 2013

L’Association des jeunes entrepreneurs et promoteurs du numérique africain (JEPNA) compte sur la promotion des technologies de l’information et de la communication pour contribuer à la recherche de solutions au problème de l’emploi au Sénégal, a déclaré, jeudi à Dakar, son président Badara Diouf.

"Le forum, nous l’avons fait pour la jeunesse, parce que nous sommes dit que le chômage au Sénégal a atteint un taux inquiétant et la meilleure façon d’aider les jeunes à travailler est de mettre en place un concept qui va les permettre d’avoir un revenu et de s’épanouir dans le secteur des TIC", a-t-il dit.

Le président du JEPNA s’exprimait en marge de la cérémonie de lancement du projet "Mairie-Jeunesse-TIC" dont il est l’initiateur. Cette initiative est née d’un partenariat entre sa structure, la radio Almadina FM et des maires partenaires.

Le projet consiste à outiller, encadrer et accompagner des jeunes dans leurs initiatives mais aussi de valoriser le savoir-faire des jeunes diplômés sans emploi, explique un document remis à la presse.

Le projet MA.JES.TIC entre dans le cadre de la politique de promotion de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC). Il vise la promotion de la démocratisation de l’accès et de l’utilisation des TIC, à travers la formation et la sensibilisation des populations, surtout les jeunes, sur les opportunités offertes par le secteur, selon la même source.

Inscrit dans le cadre du suivi du forum TIC africain, le MA.JES.TIC "Mairie-Jeunesse-TIC" est un forum qui a pour objectif principal de mettre à disposition des jeunes des collectivités locales, des opportunités que peuvent offrir les TIC surtout pour le développement de l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes.

Confronté à un manque de soutien de la part des autorités étatiques, le déplore cet attitude qui freine le déroulement des activités de son association.

"Nous avons des soucis avec nos gouvernants, car on a du mal à être soutenu par les ministères et les structures accompagnant la jeunesse. L’accompagnement ne devait pas poser de soucis du moment que c’est une initiative de la jeunesse", a déclaré le président de JEPNA, une structure crée en 2011.

L’Association des jeunes entrepreneurs et promoteurs du numérique africain avait tenu en mai dernier un Forum TIC africain communément appelé FORTICA.

Cette structure ambitionne de fédérer des jeunes formés en technologies de l’information et de la communication, des étudiants diplômés sans emploi ainsi que des jeunes passionnés de nouvelles technologies et porteurs de projets.

(Source : APS, 3 octobre 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)