twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réduction de la fracture numérique : L’Institut supérieur d’Informatique se positionne

lundi 27 juillet 2009

La réduction de la fracture numérique préoccupe de plus en plus le leadership politique africain. Au Sénégal, non seulement la bataille est engagée au niveau de l’Etat, mais elle implique davantage les instituts de formations comme l’Institut supérieur d’informatique (Isi), à travers son programme Cisco 2008-2009. Une trentaine de ses étudiants ont été initiés aux connaissances fondamentales et pratiques de la théorie des réseaux, aux matériels d’interconnexion comme les routeurs et les commutateurs. La cérémonie de remise des certificats a eu lieu le week-end dernier, dans les locaux dudit institut. L’éducation en général et la formation professionnelle en particulier, figurent parmi les objectifs prioritaires de la stratégie de développement économique et social mis en œuvre par l’Etat du Sénégal. Aujourd’hui, l’informatique demeure un secteur d’activité incontournable pour atteindre ces objectifs tantôt cités et faire face aux défis de la mondialisation. Convaincu de cela, l’Institut supérieur d’informatique (Isi), a initié près d’une trentaine de ses étudiants, allant de la deuxième année au cycle d’ingéniorat, aux connaissances et pratiques de la théorie des réseaux et aux matériels d’interconnexion tels que les routeurs et les commutateurs. Les premiers récipiendaires du programme Netacad de l’académie locale Cisco Isi ont reçu, le week-end dernier, leurs certificats en Ccna1 exploration dans les locaux dudit institut.

Ainsi, dira M. Baidy Kane, directeur des études du second cycle à Isi et par ailleurs représentant de l’académie Cisco Isi, « la certification Ccna1, est une validation incontournable pour tout administrateur réseau ». Car, ajoute t il, « au sortir de cette formation, le récipiendaire peut mettre en œuvre, maintenir et optimiser une infrastructure réseau hétérogène, notamment pour les réseaux locaux (Lan), réseaux de longue distance (Wan), et réseaux de service accès distant ».

En effet, toujours selon lui, « le contenu de cette formation a été conjointement élaboré par des experts techniques certifiés par Cisco et par des pédagogues confirmés afin de garantir l’assimilation des connaissances sur une période relativement courte ».

Mieux, ajoute-t-il, « la formation et l’obtention de l’examen officiel certifie que le participant maîtrise les compétences nécessaires pour choisir, configurer et dépanner les différents équipements réseau Cisco, gérer le trafic réseau et son extension grâce aux protocoles de routage et aux Lan virtuels, établir des connexions point à point ou multi sites ».

Rappelons également que Cisco est une entité spécialiste aussi bien dans la fabrication de matériels informatiques que dans la formation des étudiants. Sa particularité est que la formation peut se faire avec le niveau de quatrième secondaire. Toutefois, « le fossé qui sépare l’Afrique des pays industrialisés demeure jusqu’à présent trop large », reconnaît Massamba Lô, ingénieur en informatique et instructeur à Cisco.

Cependant, « palier ce gap que constitue le fossé numérique c’est s’adapter aux exigences qu’impose la mondialisation. Mais aussi c’est participer au développement économique de nos pays et à la réduction du taux de chômage chez les jeunes à travers la formation », a-t-il tenu à soutenu.

Assane Mbaye

(Source : Sud Quotidien, 27 juillet 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)