twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réduction de la fracture numérique : Les étudiants à l’école de l’Internet sans fil

mercredi 12 juillet 2006

Si la fracture numérique existe à l’échelle internationale, elle existe aussi au plan national. Dans notre pays, un grand fossé sépare les zones urbaines et villageoises sur l’utilisation de l’Internet. Pour renverser la tendance, une série d’ateliers de formation sur l’Internet sans fil a été organisée à l’intention des étudiants du département Informatique de la Faculté des sciences et techniques.

La technique est très simple. Avec une boîte de conserve, quelques accordages, une carte Wi-fi sur ton ordinateur portable, et le tour est joué. On a une connexion Internet. L’Internet sans fil ou Wi-fi peu connu au Sénégal ne présente que de grands avantages sur la connexion Internet des zones « marginalisées » comme les zones villageoises, par la révolution de la toile. Pour ce réseau, pas besoin de matériel lourd comme le câblage ou autre. De petites paraboles créées à partir de boîte de conserve permettent de recevoir le Net dans le village le plus reculé des îles du Saloum. Ainsi pour mieux vulgariser cette technique permettant la réduction de la fracture numérique, une quarantaine d’étudiants du département Informatique de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a reçu une formation. Une formation qui vient à point nommé, selon le chef de section Informatique de ladite Faculté, Ibrahima Niang. « Cette formation nous a permis de réaliser deux choses. D’abord une bonne maîtrise des technologies de pointe en matière de Wi-fi mais aussi un apport considérable dans le programme de recherche pour le développement de l’Internet dans des zones rurales que nous sommes en train de mener ».

La session de formation est rendue possible par le Réseau africain d’éducation pour la santé (Raes), en partenariat avec les Ong « Connexion sans frontières » et Réseau Citoyens. Ces dernières ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin comme l’affirme Alexandre Rideaux du Raes. « Cette session de formation n’est que le début d’un processus qui va toucher les structures communautaires, les écoles et centre de santé ».

Le principal objectif visé à travers cette transmission de connaissances aux étudiants est de réduire, de manière considérable, la fracture numérique. Le réseau Internet câblé étant difficile d’accès pour certaines zones, le Wi-fi présente ainsi une alternative pour faire bénéficier à toutes couches de la population, qu’elle soit urbaine ou rurale, les nouvelles technologies. La session de formation s’est déroulée du 30 juin au 4 juillet 2006. Faite en une série de quatre ateliers, elle a été dispensée par un ingénieur en informatique venu de Bruxelles.

OUMAR NDIAYE

(Source : Le Soleil, 12 juillet 2006)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)