twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Recyclage électronique et protection de l’environnement : L’Adie lance le projet « e-déchets »

mardi 29 mai 2018

Pour procéder au recyclage écologique des déchets électroniques, tout en créant de la richesse grâce à l’économie circulaire, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) a lancé le projet « e-déchets ». Ce dernier se veut une réponse écologique et économique face aux déchets électroniques.

Anticiper sur les effets négatifs des déchets électroniques. Tel est l’objectif du projet « e-déchets » lancé par l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie). C’est dans ce cadre qu’elle a mis sur pied une unité de recyclage des Déchets des équipements électriques et électroniques (Deee). Un document reçu de l’Adie fait noter que la collecte de ces déchets permet de limiter le gaspillage des ressources naturelles nécessaires à leur conception, mais aussi d’éviter la dissémination de polluants très toxiques pour l’environnement.

Néanmoins, les équipements contiennent des éléments valorisables qui, exploitées, peuvent permettre d’instaurer un cercle vertueux et économiquement rentable de gestion des déchets électroniques. « Ces déchets sont de plusieurs natures. Répertoriés en différents niveaux de danger, tous ces déchets peuvent avoir un impact nocif sur la santé humaine et sur l’environnement.

Afin d’éviter que le danger se propage, il est impératif de savoir classifier ces éléments avant de pouvoir se lancer dans le démantèlement de matériels électroniques », lit-on dans le document.

Plus de 74 tonnes de déchets électroniques traités

Dans le sens du démantèlement des déchets électroniques, l’Adie rappelle qu’en 2016, elle a eu à effectuer un traitement record de 50 tonnes de déchets électroniques. Toutefois, compte tenu du pourcentage de renouvellement assez faible des équipements informatiques, la tendance a été faible en 2017 avec 24,5 tonnes de déchets électroniques démantelés. Le communiqué d’informer aussi qu’un Comité national stratégique a été mis sur pied dès le début de l’année 2017 afin d’associer à ce projet les acteurs de l’écosystème sénégalais à travers une démarche participative.

L’une des perspectives à court terme du projet est de proposer un cadre légal et réglementaire spécifique pour accompagner la filière même de gestion des déchets électroniques. Par ailleurs, l’Adie envisage de mettre sur pied un grand centre de traitement des Deee au Sénégal qui pourra constituer une référence africaine et prendre en charge le démantèlement de ces déchets dans la sous-région.

Oumar Kandé

(Source : Le Soleil, 29 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)