twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Recrudescence de cas de fraude : Cette nouvelle pratique qui pourrait freiner Wave au Sénégal

samedi 7 mai 2022

Wave Sénégal pourrait connaitre un sacré coup dans les jours à venir si des solutions idoines ne sont pas déclenchées pour faire face à la recrudescence dangereuse des cas de fraudes notés au sein de son réseau.

Dans une lettre ouverte adressée à la directrice de la boite, un consommateur du nom de Ndiaye attire l’attention de la fintech sur les conséquences de la fraude en insistant sur le fait que « dans les commissariats de police aux Parcelles Assainies, Guédiawaye, Mbour dans le Saloum : la réponse est la même, il y a quotidiennement des plaintes à propos des escroqueries multi formes sur Wave. Les bandits utilisent différents modes opératoires qui ont une seule finalité : vider le compte du client. »

D’après le consommateur « lorsque, vous êtes victime d’une escroquerie, les opérateurs wave vous dirigent vers la bureau Fraude, le temps d’attente est de minimum 10 mns et après, vos interlocuteurs vous renvoient à une plainte et réquisition donc à la police nationale, on vous promet de vous revenir, personne ne vous rappelle. Vous commencez alors le marathon de plainte, de suivi dans un désespoir total. »

Ndiaye, membre du groupe « Luttons contre l`Incisvisme, protégons les honnetes citoyens ! » d’avertir que si Wave ne réagit pas, un collectif sera mis en place pour défendre les consommateurs.

« Un collectif des clients victime de cyber criminalité à travers les escroqueries dur Wave et autres sera mis en commun et avec l’appui d’avocats pour défendre les droits des consommateurs et engager davantage la responsabilité des opérateurs financiers mobiles comme Wave dans le remboursement ou la compense des préjudices subis à la suite des escroqueries » rappelle le consommateur dans sa lettre.

Il invite d’ailleurs la fintech à collaborer avec les autorités compétentes pour limiter les dégâts.

Nous vous demandons de vous rapprocher des services de la Police pour avoir plus d’informations, de consulter aussi le nombre de plaintes auprès de votre Desk fraude.

Il va falloir :

- Prendre la pleine mesure de ce phénomène dangereux et inquiétant
- Veiller davantage à la sécurité de vos clients
- Collaborer avec les services de sécurité du Sénégal (police et gendarmerie), Commission de la Protection des Données (CDP)
- Proposer un système pour accompagner les clients victimes
- Apporter une compense aux victimes descroquerie

(Source : Social Net Link, 7 mai 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)