twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Reconduite licence Tigo : Le PDS dénonce un ’’bradage scandaleux’’

vendredi 15 mars 2013

’’Sous couvert d’un accord à l’amiable signé en août 2012 dont les termes avec le groupe Tigo/Millicom n’ont jamais été révélés par le gouvernement, le Sénégal a en fait octroyé une nouvelle licence mobile au groupe Tigo/Millicom pour un montant de 103 millions de dollars (50 milliards de F Cfa)’’, dénonce un document du PDS parvenu à EnQuête.

Les libéraux ajoutent que cet accord à l’amiable, né de la contestation par l’État du Sénégal de la validité de la licence de Tigo, est ’’scandaleux’’, puisqu’il a été signé ’’en catimini, dans la plus grande discrétion’’ et dont ’’le gouvernement n’a jamais communiqué la teneur et les termes’’. Cette licence de ’’30 ans’’, cédée à 103 millions de dollars, ’’vaut 300 millions de dollars (150 milliards de F Cfa), selon des experts du secteur des télécoms. C’est donc une perte sèche de 100 milliards de F Cfa pour le budget de l’État’’.

D’autant que, selon toujours le PDS, à travers cet accord, le gouvernement du Sénégal élu en mars 2012 reconnaît la validité de la licence Tigo/Millicom octroyée en 1998, par le régime socialiste, pour la modique somme de 50 millions F Cfa. Une licence qui avait été contestée par le régime PDS. Le document indique aussi que le gouvernement du Sénégal a octroyé à l’opérateur américain les services 3G, le téléphone fixe, le Wimax et les services TV..., en sus d’une extension de 10 ans de sa licence.

Le document rappelle que Sudatel a payé 200 millions de dollars Us pour une troisième licence de 20 ans. ’’La licence de Tigo/Millicom a été scandaleusement bradée et ne peut valoir moins cher que la licence de Sudatel/Expresso)’’, affirme le document, qui ajoute que les 50 milliards sont payables en plusieurs années, alors que Sudatel a payé sa licence en une fois.

(Source : Enquête, 15 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)