twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Raxio Group annonce la construction de « Raxio Kinshasa », son premier centre de données de RD Congo

mercredi 3 mars 2021

Le marché des centres de données en Afrique a explosé avec la pandémie de coronavirus. La demande en services gérés a augmenté au regard de la transformation numérique accélérée du continent. Raxio se positionne pour une part de ce marché à fort potentiel.

Le constructeur et exploitant de centres de données neutres Raxio Group annonce, ce mercredi 3 mars, la création de « Raxio Kinshasa » et son investissement dans ce tout premier centre de données en République démocratique du Congo. L’infrastructure qui devrait être mise en service en juin 2022 est de niveau 3. Elle sera suivie au cours des prochaines années par des centres de données construits à Kinshasa et à Lubumbashi, dans la province du Katanga.

Selon Robert Mullins, président du groupe Raxio, « le trafic Internet poursuit sa croissance exponentielle en RDC, avec un doublement du trafic quotidien rien que l’année dernière. Nous constatons, sur l’ensemble du spectre des infrastructures numériques, de nouveaux investissements significatifs visant à améliorer la connectivité, le pilier numérique, ainsi que la disponibilité et l’accès aux contenus dans le pays. […] Notre plateforme de centres de données fournira un volet essentiel et manquant de l’infrastructure numérique du pays, nécessaire pour appuyer la croissance numérique de ce pays avec des espaces de colocation abordables et de grande qualité ».

L’investissement de Raxio Group à Kinshasa fait suite à ceux consentis depuis 2019 en Ouganda et en 2020 en Ethiopie. La société a construit un centre de données en périphérie de Kampala et est en train de construire celui d’Addis-Abeba dont les travaux ont quelque peu été retardés par la pandémie de Covid-19. La société prévoit de surfer sur la transformation numérique qui s’accélère en Afrique pour consolider son empreinte sur le continent.

« Nos centres de données faciliteront le trafic Internet entre les fournisseurs de contenu au niveau local et international et rendront l’expérience Internet plus rapide, plus fiable et plus abordable pour tous les utilisateurs du numérique » en RDC, a déclaré Robert Mullins.

Selon ReportLinker, le marché des centres de données en Afrique devrait atteindre une valeur de 3 milliards USD en 2025, soutenu par la pandémie qui a accentué la demande en connectivité à haut débit et en services de colocation. Raxio Group, à travers ses multiples investissements, se donne les moyens de tirer parti de ces revenus.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 3 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)