twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rascom-QAF1, premier satellite panafricain, connecte les villages de brousse

lundi 24 décembre 2007

Historique ! 130 000 villes et villages à travers le continent africain peuvent être immédiatement connectés : • services de télécommunications à grande échelle dans les zones rurales à faible coût par l’utilisation de technologies appropriées • liaisons interurbaines dans chaque pays africain membre ; • liaisons internationales directes entre tous les pays africains membres ; • services de télévision directe, d’accès Internet • services haut-débit à valeur ajoutée

Ariane 5 a mis en orbite RASCOM-QAF1, premier satellite panafricain depuis le centre spatial de lancement des satellites de Kourou, en Guyane française.

Le satellite RASCOM-QAF1 a été construit par Thales Alenia Space dans le cadre d’un contrat clés en main avec la société RascomStar-QAF, établie à Port-Louis (Île Maurice). RascomStar-QAF est détenue par LAIP (33%), GPTC (29%), Rascom (26%) et Thales Alenia Space (12%).

Thales Alenia Space, établie à Cannes La Bocca (Alpes Maritimes), a fourni le satellite ainsi que sa station de contrôle à Gharyan (Libye). Selon l’agence de presse libyenne JANA , le directeur général de la société RascomStar (Regional africain satellite communication), l’ingénieur Fraj Lamari, a précisé que le coût du satellite QAF n’a pas dépassé 375 millions de dollars, englobant les coûts de construction, de la mise sur orbite et des composantes terrestres comprenant des stations de commande et de gestion de son mouvement ainsi que les stations terrestres relatives aux communications africaines réparties sur 15 000 villes africaines en plus de stations de services globaux spécifiques à chaque pays de l’Union africaine couvrant actuellement 30 pays.

La ville de Garyane (à 85 km au sud-ouest de Tripoli) sera le siège de la station principale de ce satellite africain unifié. La Côte d’Ivoire servira de siège de la station de soutien à la station principale. Les stations de gestion du mouvement du satellite se trouvent au Cameroun et en Gambie.

45 États africains sur 53 sont signataires de la convention Rascom. Le projet auarait été financé en majeure partie par la Lybie et la Côte d’Ivoire. Lors de la cérémonie de lancement à Kourou, les orateurs, fabricants, opérateurs et financiers, auraient, dans leurs interventions « souligné que si ce n’est la vision perspicace du guide Mouammar Kadhafi, l’Afrique n’aurait pu concrétiser cette grande réalisation et que l’orientation unioniste africaine du leader libyen a permis de poser l’Afrique sur la voie du progrès. »

Les opérateurs de télécommunication et les organes de régulation de 43 de ces pays ont signé l’accord d’exploitation de Rascom. Sur les 45 pays signataires, seuls la Namibie et le Lesotho n’ont pas signé l’accord d’exploitation.

Je n’ai pas trouvé la liste des 8 États non signataires de la convention. Sauf erreur, il s’agit de : Botswana, Madagascar, Maroc, Rwanda, São Tomé et Principe, Sahara occidental, Seychelles et Somalie.

Le système est conçu, d’après RascomStar-QAF, pour permettre des accès équitables et abordables. Il devrait faciliter le développement de savoirs et de contenus locaux, déployer la communication inter-culturelle et améliorer l’information des populations lors des catastrophes naturelles et des conflits.

Le satellite panafricain QAF1 pèse 3 160 Kg. Sa durée de vie est de 15 ans.

Synthèse Dominique Lacroix

(Source : adminet.ca, 24 décembre 2007)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)