twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rapport IGE 2017 : Fatou Blondy Diop justifie l’abandon de créance de 8 milliards F Cfa à Expresso

mercredi 15 juillet 2020

La présidente du collège des délégués de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), a justifié, mardi, l’abandon de créance de 8 milliards de F Cfa à Expresso. Le rapport de l’Inspection général d’Etat (IGE) a relevé cette illégalité. Mais selon Fatou Blondin Diop, l’Artp a voulu sauvé une entreprise au bord de la faillite.

Fatou Blondy Diop se veut claire dans cette affaire qui risque d’éclabousser l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). “S’il s’agit bien du dossier que je connais, la décision d’abandon de créance, c’était pour Expresso qui avait acheté des licences à 100 milliards“, a-t-elle d’emblée précisé.

Comparaison avec Sonatel

La présidente du collège des délégués a comparé la “situation financière” de l’opérateur Expresso avec celle de la Sonatel. Selon elle, cette dernière avait bénéficié des infrastructures publiques qui étaient dans son patrimoine et avait payé sa licence (3G) à 4 milliards et quelques.

Tigo…

Embouchant la même trompette, Mme Blondin Diop ajoute que Tigo était pratiquement sur le départ parce qu’il y avait des conflits sur sa licence. “Donc, quand on regardait la part de marché de chaque opérateur, presque 70 % pour la Sonatel à l’époque, près de 20 % à Tigo et entre 10 a 15 % à Expreso, on avait jugé que financièrement c’était pertinent de demander un abandon de créance qui avait été validé“, a-t-elle justifié.

Problème de la fiscalité

Ce qui pourrait poser problème dit-elle, c’est peut-être la partie fiscalité : “les TVA qui vont avec ça“. “C’est des actes de gestion puisque que le collège délibère sur un montant brut. Quant au montant TTC, ça ne relève absolument pas des compétences du collège“, a conclu Fatou Blondin Diop.

Birama Thior

(Source : Sénégo, 15 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)