twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rapport 2011 de l’ARMP : ADIE Tamsir Amady Salif Bâ se paie du matériel informatique à 79 911 134 FCfa et 110 barrettes mémoires à 13 629 000 FCfa

vendredi 30 août 2013

Tafsir Amady Salif Bâ ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit d’acheter du matériel informatique. Le Cabinet BSC, qui a fouillé dans sa gestion 2011 a constaté la mise en œuvre des procédures de Demande de renseignements et de prix (DRP), est fortement marqué par la pratique du fractionnement des commandes. A l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE), l’argent coule à flots. Les auditeurs ont pu identifier dix DRP portant acquisition de matériels informatiques pour un montant cumulé estimé à 79 911 134 FCfa. « Cette démultiplication des Drp pour des acquisitions de fournitures de même nature traduit une mauvaise planification des achats et induit un fractionnement des marchés en violation des dispositions de l’article 54-5 du CMP », note le rapport. L’examen des offres des soumissionnaires à cinq de ces dix DRP ci-avant mentionnées d’une valeur cumulée estimée à 60 348 150 FCfa leur a permis d’identifier de nombreuses similitudes, laissant entrevoir une collusion entre fournisseurs en violation du principe de transparence des opérations de passation des marchés. Les cinq DRP incriminées sont relatives à l’achat de 3 ordinateurs IMac pour 4 602 000 FCfa, de 110 Barrettes Mémoires pour 13 629 000 FCfa, de 36 micro-ordinateurs pour 14 868 000 FCfa, de 75 imprimantes pour 14 859 150 FCfa et de 30 micro-ordinateurs pour 12 390 000 FCfa. Ce constat de fractionnement a également été fait pour les achats de consommables informatiques qui, au regard des auditeurs, ont donné lieu au lancement de quatre procédures DRP pour un montant cumulé estimé à 35 301 824 FCfa, dépassant à nouveau le seuil de passation des marchés par appel d’offres. L’examen des offres des soumissionnaires à trois desdites DRP estimées à 24 062 324 FCfa est encore marqué par des signes de collusion entre fournisseurs. Ces acquisitions récurrentes auraient dû donner lieu, selon les fournisseurs, à l’organisation d’appels d’offres avec conclusion de marchés à commandes ou de marchés de clientèle. L’examen des offres des soumissionnaires au marché portant sur la migration en release 8 et sur l’interconnexion des Oxo des sites du Technopole et de Orana a encore permis aux auditeurs d’identifier des signes de collusion entre les fournisseurs Afrika Tech et Azimuts Services. Ce marché a été attribué à Cfao Technologie pour 5 833 941 FCfa. Toujours, note le rapport, l’examen des offres des soumissionnaires aux marchés portant acquisition de matériels de bureau attribués respectivement à Luqmaan Entreprise pour 13 015 400 FCfa et à Kaloom pour 11 705 364 FCfa a également permis de constater des signes de collusion entre fournisseurs. La récurrence de ces fractionnements et pratiques collusives est une illustration d’un manque de transparence préjudiciable à l’efficacité de la commande publique. Pour ce qui est de l’entretien et de la réparation des véhicules, il a été relevé une démultiplication de commandes directes effectuées hors procédures concurrentielles documentées pour un montant estimé à 12 857 151 FCfa. Outre le fractionnement, ils ont noté des ententes directes non autorisées. Un marché portant acquisition de 40 téléphones portables a été attribué à KST Technologie pour un montant de 14 160 000 FCfa au terme d’une procédure de DRP. Le marché portant sur l’entretien des chambres du réseau a été attribué à Ladco hors procédure concurrentielle documentée, pour un montant de 4 669 120 FCfa.

(Source : L’Observateur, 30 août 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)