twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Radios communautaires : Ce que les promoteurs attendent des autorités

mardi 22 juin 2004

Lancée en mai 2003, la radio-école communautaire semble bien répondre à l’attente des responsables de radios communautaires. Aujourd’hui, pour les promoteurs, il s’agit de voir comment accompagner au plan d’organisationnel notamment, une structure communautaire pour faire en sorte que la population participe à sa gestion. Mardi dernier, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest et la radio Oxy-Jeunes de Pikine avaient convié différents acteurs du milieu à un séminaire de sensibilisation sur la radio communautaire. Des recommandations ayant marqué la fin de cette journée de réflexion, on peut notamment citer « la mise en place d’un mécanisme d’accompagnement des radios communautaires à l’instar de la radio-école ». Mieux, soulignent les participants, qui ont réaffirmé leur volonté de travailler en partenariat, « ce mécanisme doit comporter des modules prenant en compte les spécificités éditoriales, linguistiques et techniques de la radio communautaire ». Aussi, les séminaristes ont insisté sur la nécessité de procéder à la modification des textes législatifs et réglementaires régissant le domaine de la communication sociale, à l’élaboration de termes de références qui précisent les conditions et les modalités d’octroi des fréquences. L’instauration d’un cadre partenarial entre les radios communautaires et les collectivités locales pour une prise en compte des préoccupations des communautés et la mise en place d’un cadre de concertation permanent entre autorités de tutelle et acteurs du secteur de la radio communautaire font également partie des attentes des acteurs de la concertation de mardi dernier.

Autres résultats de la rencontre, ce sont les financements obtenus en faveur des projets de radios communautaires. Ainsi, trois des sept dossiers étudiés vont bénéficier (grâce au concept radio-école) d’un accord du Fonds des Nations Unies pour l’enfance. Cet accord devrait permettre d’allouer des financements pour l’achat et l’installation de matériels à des stations qui seront ouvertes à Kédougou, Koda et Tambacounda.

La journée de sensibilisation avait ainsi permis de réunir autour d’une même table le ministre de l’Information, des responsables de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) du Haut conseil de l’audiovisuel (Hca) et du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpics). Mieux, la présence des partenaires au développement des radios a amené les différents acteurs à insister sur la nécessité de multiplier de telles initiatives. Celles-ci demeurent des cadres idoines de réflexion et d’échanges entre animateurs du secteur des radios communautaires.

Fatou K. SENE

(Source : Wal Fadjri 22 juin 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)