twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rachat des actions de France Telecom : Les Sonatéliens dubitatifs

vendredi 12 août 2011

Le président de l’amicale des cadres de la Sonatel s’est montré sceptique sur l’annonce de l’Etat consistant à racheter les actions de France Telecom. Cette annonce, selon Demba Diarra Mbodj, n’est que pure diversion pour faire rallier les radicaux.

Dans une manœuvre pour faire plier les radicaux de la Sonatel au sujet des taxes sur les appels entrants, le Président Wade leur a lancé un os à ronger. Il consiste au rachat des actions de France Telecom, pour que la Sonatel redevienne une société aux couleurs nationales. Mais une telle promesse n’emballe pas les Sonatéliens. Ils sont unanimes sur la question : c’est de la pure diversion pour vendre un projet impopulaire. Contacté par nos soins, le président de l’amicale des cadres de la Sonatel a bondi à l’annonce de la nouvelle.

Selon Demba Diarra Mbodj, il y a une maladroite incohérence dans la démarche du gouvernement. Car on ne peut pas comprendre qu’en 2009, l’Etat veuille vendre 9% de ses actions à France Telecom et lui donner la majorité absolue au Conseil d’administration. Ce qui fait qu’il va se retrouver avec 51% du capital. Et revenir deux ans après pour manifester des signes de souveraineté et de nationalisation.

« C’est un argumentaire de plus pour faire adhérer les Sonatéliens à la cause. Mais nous, nous savons matériellement que l’Etat du Sénégal n’a pas les moyens d’acheter les actions détenues par France Telecom. S’il peut le faire, c’est tant mieux. C’est le cadet des soucis de l’Etat, il s’agit d’un piège », tonne Aïdara Diop.

Si les Sonatéliens sont convaincus que cette promesse faite par l’Etat n’est que pure chimère, c’est qu’ils fondent leur argumentaire sur du béton. Aujourd’hui, les actions détenues par France Telecom sont estimées à 1.400.000. Et pour se les approprier, il faut que l’Etat casque au bas mot 700 milliards de FCfa. En ces temps de marasme économique, ce n’est pas le Sénégal qui se livrera à une telle aventure. Autre chose, la concession liant France Telecom à l’Etat expire en 2017. Cela veut dire que d’ici-là, rien ne peut être intenté contre elle. « Ce que l’Etat ne dit pas, c’est que la Sonatel a fait des concessions énormes pour le soutenir. La boîte a accepté de se faire taxer à un taux supérieur à l’impôt sur le revenu qui est de 25% », note Demba Diarra Mbodj. Aussi, regrette-t-il qu’au moment où la boîte essaye d’améliorer son chiffre d’affaires, l’Etat tente de lui mettre des bâtons dans les roues. « L’Etat s’est permis de donner la licence sur l’exploitation du produit 3G, alors qu’on avait manifesté un intérêt en amont sur cet outil de dernière génération », se désole-t-il.

Pape Ismaela Keïta

(Source : L’As, 12 août 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)