twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rachat de Tigo par Wari : Un geste hautement symbolique

jeudi 16 mars 2017

Le Sénégal est un modèle de démocratie en Afrique et sa stabilité politique et sociale est saluée dans le monde. Mais l’économie n’arrive toujours pas à décoller.

Certains hommes politiques ont toujours eu une vision pour sortir le Sénégal du gouffre dans lequel il se trouve. Senghor ne disait-il pas qu’en « l’An 2000, Dakar sera comme Paris » (pas besoin de circuler dans la ville pour faire le constat) ?

Une vision économique n’a jamais manqué mais c’est la volonté politique qui fait défaut. Le PSE en est une autre.

Tous les pays à forte croissance économique sont tirés par un secteur privé important. Le gouvernement du Sénégal n’arrivera jamais à résorber le chômage des jeunes sans l’apport des investissements privés. Par conséquent des initiatives comme celles de Kabirou Mbodje, à savoir le rachat de Tigo, qui, du coup, devient une société nationale privée, sont donc à saluer. Et à l’heure où le nationalisme et le protectionnisme sont d’actualité, avec l’arrivée aux affaires de Donald Trump et certainement de Marine Le Pen en France, la nation toute entière devrait soutenir ce digne fils du terroir.

« America first », avait dit Donald Trump dans son discours d’inauguration. Les sociétés étrangères, Sonatel (Orange France), Expresso, qui opèrent au Sénégal, versent leurs dividendes à leurs pays d’origine, pas au Sénégal. Donc, si certaines puissances économiques incitent leurs citoyens à consommer local je ne vois pas pourquoi au Sénégal on en ferait autrement. Kabirou Mbodje est un citoyen à encourager. Lui mettre des bâtons dans les roues ne peut que freiner le développement du secteur privé sénégalais car d’autres citoyens porteurs de projets de ce genre ne voudront pas être lynchés à la place publique. « Chat échaudé craint l’eau froide. »

Les attaques acerbes, les critiques cruelles et négatives dont il a fait l’objet sont inopportunes et relèvent de la jalousie et de la méchanceté gratuite. La haine ou la jalousie n’ont jamais grossi ni le PIB d’un pays ni investi dans quelque secteur que ça soit. Quand une initiative est bonne pour la Nation ; elle est à saluer et encourager car la jeunesse ne trouvera son salut qu’à travers des investissements privés comme ceux faits par Kabirou Mbodjie.

(Source : Setal, 16 mars 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)