twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rachat de Tigo Sénégal par le Groupe Wari : Yérim Sow et Xavier Niel de l’opérateur Free bizutent Kabirou Mbodje

lundi 31 juillet 2017

Alors que toute la chaîne de l’écosystème de la réglementation pour le rachat de Tigo Sénégal (Groupe Millicom) était presque bouclée avec une due diligence et un accord ferme de décaissement de Wari prévu le 30 août 2017, l’entrepreneur Yérim Sow en tandem avec le patron français de Free, Xavier Neil ensablent le processus aux allures d’une grosse cabale pour éjecter du processus le jeune champion sénégalais, Kabirou Mbodje. Selon des informations exclusives de Confidentiel Afrique, le Président Macky Sall et le Premier ministre Mouhamad Boun Abdallah Dione ont pris l’affaire en main et exigent la rupture de la signature de rachat par Free. Exclusif

Qui veut saboter le rachat de l’opérateur Tigo par le Groupe Wari, propriété du jeune tycoon sénégalais Kabirou Mbodje ? titrait Confidentiel Afrique dans une de ses éditions précédentes. Nos sources sont formelles. Des manœuvres en coulisses tous azimuts depuis la montée en puissance de l’entrepreneur Kabirou dans des secteurs stratégiques de la vie économique du pays s’activaient pour saborder le rachat du géant Tigo par Wari. Nous avions alerté il y a quelques mois sur l’intrusion de puissances étrangères dans ce dossier de Tigo- Wari. Alors que tout était nickel et le processus de rachat conformément aux règles de la transaction presque bouclé avec une due diligence, voilà que le français Xavier Neil, patron de l’opérateur Free se met en tandem avec un autre entrepreneur sénégalais Yerim SOW pour faire capoter l’opération de rachat Tigo par Wari.

Xavier Neil avec le quitus de Yerim Sow bizute dans le dos le jeune entrepreneur audacieux, Kabirou Mbodje avec pour objectif l’acquisition du géant Tigo, deuxième du marché au Sénégal, par un autre opérateur français Free de Xavier Neil.

L’obsession et la boulimie de Xavier Neil

Selon des informations crédibles en possession de Confidentiel Afrique, le français Xavier Neil avait approché le Groupe Wari et voulait à tout prix entrer dans le capital en tant que partenaire technique à hauteur de 90%. Wari s’y était opposé et avait rejeté l’offre de Free purement et simplement. Le français Xavier Neil dans son obsession d’entrer dans les câbles du contrat de rachat de Tigo par Wari a multiplié les manœuvres pour saboter le processus presque bouclé et faire couler les chances de l’entrepreneur Kabirou Mbodje.

Wari prêt à décaisser le financement le 30 août 2017

Tout allait mieux. Selon nos informations, le Groupe Wari avait envoyé une due diligence à Tigo et s’était engagé à verser le financement à la date du 30 août prochain. L’entrepreneur Kabirou Mbodje avait décaissé la bagatelle de 10 millions de dollars pour l’opération de cession. Comment peut -on attendre jusqu’à ce moment précis pour disjoncter les câbles ?

L’arrivée d’un deuxième opérateur français Free au Sénégal après celle d’un géant français Orange Sénégal, leader du marché fait trop dans la bouteille. Ce n’est pas une guerre entre deux jeunes entrepreneurs Yerim Sow et Kabirou Mbodje, c’est plus une bataille de notre souveraineté dans un domaine stratégique comme celui de la téléphonie.

L’acquisition de Tigo par Xavier Neil, patron de Free donnera du coup une suprématie des puissances occidentales sur le secteur des télécoms. Yerim Sow a servi de fusible au français Xavier Neil dans cette grosse transaction, fruit de longues tractations menées en douceur et tact par Kabirou Mbodje.

Le Président Macky Sall et le Premier ministre prennent le dossier en main

Des informations de Confidentiel Afrique renseignent que le Président Macky Sall, apprenant la nouvelle, a demandé à son Premier ministre de casser le contrat et qu’on rétablisse les clauses antérieures en poursuivant le processus entre Tigo et le Groupe Wari. Le Directeur général de l’ARTP, l’autorité de régulation, Abdoul Karim Sall a été saisi par le Premier ministre pour stopper cette grosse forfaiture. Nous y reviendrons.

Ismael Aïdara

(Source : Condifentiel Afrique, 31 juillet 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)