twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RDC : lancement de l’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures

vendredi 24 septembre 2021

Lancement officiel de l’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures (I-CSSI), ce jeudi 24 septembre à Kinshasa. Cette activité intervient à quelques jours du début des cours prévu au mois d’octobre. (Cio Mag) – Dans son mot de lancement, Nathalie Kienga, directrice générale de l’I-CSSI a affirmé que cet établissement vise à former une élite capable d’évaluer les tendances de sécurité et reconnaitre les menaces informatiques en vue de participer au programme de digitalisation des entreprises et de la République démocratique du Congo.

« L’Institut africain de cybersécurité et sécurité des infrastructures propose un parcours de première ligne de défense contre les attaques de cybersécurité. Il crée des compétences capables de soutenir l’économie en Afrique et résoudre les problématiques auxquelles les entreprises sont confrontées », a-t-elle dit.

En effet, l’I-CSSI est le premier établissement spécialisé en cybersécurité et sécurité des infrastructures en Afrique. Il a un programme qui s’étend sur trois années. Au cours de la première année, les étudiants seront outillés sur les fondamentaux dont la genèse de l’informatique, la protection des données, la gouvernance et politiques de sécurité, la gestion des risques et conformité, l’investigation numérique, les vulnérabilités, menaces et attaques ainsi que l’Ethical Hacking. D’après Jean-Jacques Matonga, membre du comité scientifique, les cours seront dispensés par les experts en système d’informations, cybersécurité et sécurité de données en présentiel et à distance en raison des restrictions sanitaires dues au Covid-19.

Au cours de cette cérémonie, les étudiants de la première promotion ont été présentés à l’assemblée. Au total, 15 étudiants, dont 4 femmes et 11 hommes suivront des cours axés sur les métiers de la sécurité des systèmes d’information, la sécurité de l’information, la sécurité des données, la sécurité physique ou encore la gouvernance et la conformité informatique.

Notons que d’autres campus de l’I-CSSI seront installés incessamment à Brazzaville au Congo, à Douala au Cameroun, à Libreville au Gabon et à Casablanca au Maroc.

Enock Bulonza

(Source : CIO Mag, 24 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)