twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RDC : lancement d’un logiciel de gestion des marchés publics

mardi 30 août 2022

La République Démocratique du Congo dispose désormais d’un logiciel de gestion des marchés publics dénommé « Système intégré de gestion des marchés publics » (SIGMAP). Son lancement a été effectué par le Président Félix-Antoine Tshisekedi lundi 29 août à Kinshasa.

Le gouvernement congolais poursuit son engagement en faveur de l’intégration du numérique dans le mode de gestion du pays. Après le tableau numérique pour le suivi et l’évaluation de l’évolution du climat des affaires, il a lancé, ce lundi 29 août, le logiciel de gestion des marchés publics.

D’après la cellule de communication de la Présidence, ce logiciel vise à améliorer la gouvernance des finances du pays. Son utilisation permettra « d’automatiser l’ensemble des procédures de passation des marchés, de réduire le délai de traitement des dossiers, d’assurer leur traçabilité ainsi que la production automatique des statistiques ». Il intègre, entre autres, la gestion et la publication des avis des marchés publics, le suivi de l’exécution des marchés publics, la gestion des recours et le suivi de toutes les opérations des marchés publics à travers un tableau de bord et la production automatique des statistiques.

Renforcer la transparence

Depuis 2019, la RDC dispose d’un plan national numérique, horizon 2025. Un programme visant à faire du numérique congolais, un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès. A travers ce logiciel, les autorités congolaises veulent s’appuyer sur le numérique pour répondre à la problématique du renforcement de la transparence dans le système des marchés publics.

Selon Aimé Boji, ministre d’Etat en charge du Budget, le Système intégré de gestion des marchés publics s’inscrit dans le cadre de « la démarche du gouvernement de garantir le bon emploi de fonds publics dès lors que les marchés publics représentent à ce jour 63% des dépenses publiques réalisées par l’Etat ».

Notons que la mise en service de ce logiciel s’inscrit aussi dans la réforme des finances publiques retenues pour l’exercice 2022, conformément au plan stratégique des réformes des finances publiques.

Enock Bulonza

(Source : CIO Mag, 30 août 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik