twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RDC : Internet rétabli au lendemain de la répression des marches anti-Kabila

mardi 2 janvier 2018

La fourniture Internet et SMS a été rétablie dans la nuit de lundi à mardi en République démocratique du Congo. Son interruption avait été décidée samedi 30 décembre, à la veille des manifestations de dimanche contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Dans une lettre datée du 30 décembre, le ministre congolais des Postes, Téléphones et Télécommunications avait ordonné aux opérateurs de suspendre Internet et les services SMS « à partir de ce samedi 30 décembre 2017 à 18 heures, jusqu’à nouvel ordre ». Pour toute justification, Emery Okundji – qui est également le frère de Joseph Olenghankoy, le président du CNSA – avait alors invoqué des « raisons de sécurité d’Etat ».

En l’occurrence, le ministre faisait référence aux manifestations de dimanche dans le pays, à l’appel du Comité laïc de coordination pour le respect des accords de la Saint-Sylvestre. Interdites par les autorités, ces marches ont été violemment réprimées par les forces de sécurité congolaises. Au moins cinq personnes ont été tuées, selon un bilan délivré par la Monusco, qui avait évoqué précédemment un premier bilan faisant état de huit personnes tuées en marge de ces manifestations. Plus de 120 personnes ont par ailleurs été arrêtées.

La dernière coupure d’Internet similaire remonte aux manifestations de janvier 2015 suite à une révision controversée de la loi électorale. Dans un tweet daté de cette époque, l’actuel ministre des Télécommunications avait déclaré : « L’opposition dénonce la coupure générale et absolue de tous les moyens de communication par Internet, SMS, et les réseaux sociaux ». Une opposition à laquelle celui-ci appartenait en tant que cadre du Rassemblement, avant d’être nommé en mai 2017 au sein du gouvernement de Joseph Kabila.

Olivier Liffran

(Source : Jeune Afrique, 2 janvier 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)