twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RD Congo : un système électronique pour combattre les téléphones contrefaits

mercredi 8 juillet 2020

Les autorités de la RD Congo pourraient bientôt opposer une résistance efficace à la prolifération des téléphones contrefaits dans le pays. Un système électronique destiné à cette mission est actuellement en gestation selon le régulateur télécoms. Il aidera également à combattre le vol de téléphones.

Christian Katende, le président de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo (ARPTC), a dévoilé l’intention des autorités de lancer un système électronique pour combattre les téléphones contrefaits. L’information a été révélée le 7 juillet 2020, lors d’une séance de travail avec le ministre des Postes, Télécommunications et nouvelles Technologies de l’information et de la communication, Augustin Kibassa Maliba.

Au terme de la réunion de travail à laquelle ont pris part les opérateurs télécoms, le patron du régulateur télécoms a donné plus d’informations sur le système électronique. Il a indiqué qu’au-delà de combattre les téléphones contrefaits, la solution électronique qui sera implémentée au plus tard en septembre prochain contribuera également à protéger les utilisateurs du vol de téléphones mobiles, de fraude au téléphone, de clonage de téléphone mobile.

Les téléphones contrefaits représentent un sérieux danger pour l’économie de la République démocratique du Congo. En 2018, ils ont été à l’origine du retrait du fabricant Samsung du marché. Le groupe sud-coréen, qui reprochait aux autorités locales la prolifération de contrefaçons et l’absence de mesures pour l’endiguer, estimait que la RDC ne respectait pas ainsi les règles du marché auxquelles l’entreprise aspire.

(Source : Agence Ecofin, 8 juillet 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)