twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

RD Congo : le président de la République instruit l’opérationnalisation du fonds de service universel

mercredi 14 septembre 2022

Depuis 2020, le gouvernement de RD Congo multiplie les initiatives en faveur de la transformation numérique du pays. Son objectif est d’améliorer l’efficacité de l’Etat, d’améliorer l’accès des populations aux services publics et privés. Cependant, le niveau d’accès aux services data pose problème.

Félix Tshisekedi (photo, à droite), le président de la République démocratique du Congo, a instruit le Premier ministre pour l’opérationnalisation effective du fonds de service universel dans un délai raisonnable. Institué en RD Congo à travers la loi cadre n°013/2002 du 16 octobre 2002 sur les télécommunications (modifiée et promulguée en 2020), le fonds est financé par le prélèvement de 3 % sur le revenu brut des opérateurs télécoms. L’instruction présidentielle est survenue lors du Conseil des ministres que le chef de l’État a présidé le vendredi 9 septembre à Kinshasa.

Le président de la République a indiqué que l’objectif poursuivi par le fonds de service universel est d’offrir à la majorité de la population congolaise l’accès à la téléphonie mobile, à la faveur des actions multiformes à mener par cet organisme. Félix Tshisekedi a expliqué que la non mise en œuvre de ce dispositif empêche toute gestion effective des fonds collectés suivant les modalités prévues par la loi.

Le marché télécoms de RD Congo est actuellement disputé par quatre opérateurs télécoms que sont Vodacom, Airtel, Orange et Africell. Selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arptc), le taux de pénétration des services mobiles dans le pays est de 52 %. Sur une population de près de 92 millions de personnes d’après le Digital Report 2022, c’est une grande partie des Congolais qui demeure non-couverte par les services télécoms de base.

L’amélioration de l’accès des populations aux télécoms que désire le chef de l’État à travers le fonds de services universel vise un objectif bien plus large que la téléphonie mobile. Le gouvernement qui accélère la transformation numérique du pays souhaite à travers l’extension de la couverture réseau donner à un plus grand nombre de Congolais l’accès à la data et aux nombreuses opportunités de l’économie numérique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 14 septembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik