twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Qui fait quoi sur la bande Fm : Les radios communautaires tiennent leurs assises

jeudi 25 juin 2009

Avec l’augmentation rapide du nombre de fréquences sur la bande Fm, il est de plus en plus difficile de classer les radios dans les différentes catégories. Les radios associatives et communautaires réunies au sein de l’Urac (Union des radios associatives et communautaires), en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, organise un atelier de deux jours (23 et 24 juin) pour l’élaboration d’un cahier des charges qui servira de cadre de référence des acteurs. La première mission des radios communautaires est de faire la promotion des initiatives de base et la préservation des cultures, des langues et des savoirs locaux. Comme l’a rappelé Babacar Diouf, secrétaire général de l’Urac et directeur de la radio Ndef Leng FM est considérée comme associative ou communautaire, toute station radiophonique privée à but non lucratif, ou appartenant à une association qui a l’obligation de disposer d’organes démocratiques (assemblée générale, conseil d’administration ou comité de gestion). A ce titre, l’élaboration d’un cahier des charges permettrait de définir les conditions réglementaires pour l’autorisation, l’exercice et le contrôle des radios communautaires et associatives. C’est ainsi qu’il est prévu dans ce document que toutes les émissions diffusées doivent être enregistrées et conservées pour une période d’un mois, à partir de leur date de diffusion. Cela permettrait à l’instance de régulation de faire des vérifications à tout moment sur la conformité du contenu des émissions avec les obligations fixées dans le cahier des charges. Il existe également des obligations relatives à la réclame de l’alcool, du tabac et des produits nocifs à la santé ou contraire aux bonnes mœurs. Leur publicité est interdite sous toutes ses formes, conformément aux lois et règlements en vigueur. Tout manquement à une ou des obligations du cahier expose aux sanctions prévues par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra).

Marie Sow Dabo

(Source : Wal Fadjri, 25 juin 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)