twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Quand la tyrannie des monopoles étouffe

mercredi 12 mars 2003

Comme dans une cage sans issue ! Telle est la situation actuelle des gérants de télécentres. L’unilatéralité des décisions de la Sonatel, encore de mise comme jadis, les confine dans cette position.

L’attitude de la Sonatel est véritablement déplorable, scandaleuse à la limite. Tenez-vous bien, en l’espace de quelque temps, la Sonatel ramène à un mois juste l’échéance du paiement des factures qui était auparavant d’un mois quinze jours. Sans crier gare, voilà que les gérants se voient établir un classement des télécentres.

Un tel classement entraîne de facto pour certains la perte d’une remise de 16% sur le montant au-delà de 2 500 unités mensuellement pour non respect de certaines clauses portant sur l’exploitation des télécentres.

Le hic dans ces décisions unilatérales de la Sonatel est que c’est par le biais d’agents dûment mandatés par la société que des visites guidées des lieux d’installation des télécentres incriminés ont été faites. Par la suite, aval leur a été donné par les services compétents de la Sonatel pour le démarrage effectif de leurs activités avec signature de contrat à l’appui. Face à une telle situation, comment comprendre alors qu’un bon matin, ils se lèvent pour essayer d’étouffer les milliers de Sénégalais qui, grâce à ces télécentres, assurent leur sutura quotidien ?

Ne devraient-ils pas s’en prendre à eux d’abord au lieu de jeter tout le tort à ces braves gérants qui n’ont en faite que suivre les agents délégués par la société lors des visites précédant la signature de contrat. Avec cette pratique, la Sonatel semble être en déphasage total avec l’effort consenti par les Sénégalais surtout sa frange jeune (majorité des gérants) pour sortir de l’ornière de la pauvreté.

Mbaye DIOUF

(Source : Le Quotidien 13 mars 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)