twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Qu’est-ce que le « Data Transfer Project » de Google, Microsoft, Facebook et Twitter ?

mardi 31 juillet 2018

Les quatre géants travaillent ensemble sur le moyen de permettre aux utilisateurs de transférer leurs données personnelles d’une plateforme à l’autre.

Mettons que vous utilisez Spotify pour écouter votre musique, mais que vous souhaitiez essayer Deezer. Aujourd’hui encore, vous seriez obligé d’y chercher manuellement tous vos morceaux. Ne serait-il pas plus simple si vous pouviez directement importer vos playlists ? C’est ce que promet le Data Transfer Project (DTP), fondé en 2017 et présenté par Google, Facebook, Microsoft et Twitter le 20 juillet dernier dans un livre blanc. Le DTP vise à faciliter le transfert, d’une plateforme ou d’une application à l’autre, d’informations allant de ses contacts à ses photos, en passant par ses agendas ou les historiques de ses activités fitness.

Depuis l’entrée en vigueur le 25 mai dernier du RGPD, le règlement européen sur la protection des données, les plateformes sont tenues de fournir à leurs utilisateurs l’intégralité de leurs données personnelles sous forme téléchargeable. Beaucoup de sites ne permettent encore de télécharger qu’une partie de ses informations privées. Le réglement prévoit aussi un droit à la portablitié des données pour les internautes européens. L’implémentation du DTP permettrait de pallier ce problème, tout en rendant aussi ces données utiles pour un utilisateur souhaitant essayer un service concurrent.

Concurrence et vie privée

Car les géants du Web ont aussi en tête de calmer les autorités de la concurrence, qui peuvent les soupçonner d’être des monopoles du fait de leurs importantes parts de marché. En permettant à leurs utilisateurs de changer plus facilement de plateforme, les entreprises se donnent un argument pour affirmer qu’elles n’entravent pas le choix du consommateur. Jusqu’en avril dernier, Facebook empêchait encore les utilisateurs de réseaux sociaux concurrents comme Twitter ou Vine d’y trouver leurs amis Facebook.

Le DTP serait plus sécurisé que la procédure actuelle qui consiste, pour ceux qui désirent transférer leurs données d’un service à l’autre, à télécharger ses données, les stocker sur son ordinateur, puis les remettre en ligne sur un autre service. « Avec un outil de téléchargement des données, les informations quittent nos mains et se retrouvent dans la nature », explique Facebook au site The Verge . « Si quelqu’un veut les utiliser à des fins malveillantes, il n’y a rien que Facebook puisse faire. » Avec le DTP, les informations seront transférées de manière chiffrée, sans intermédiaire, et uniquement quand l’utilisateur le demande. Le code du projet est par ailleurs open source, librement accessible par n’importe quel développeur, ce qui fait qu’il n’est pas sous le contrôle d’une entreprise en particulier.

Le DTP est en développement, bien qu’il puisse maintenant être testé par tout programmeur ayant les compétences techniques nécessaires. La date de lancement n’est pas encore connue.

Victoria Castro

(Source : Le Figaro, 31 juillet 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)