twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des enfants : Le Fade va organiser une marche pour la fermeture des sites pornographiques

mercredi 31 juillet 2013

Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation pour le blocage des sites pornographiques, le Fonds africain pour la défense des enfants (Fade) a révélé hier, au cours d’une conférence de presse tenue à la salle des fêtes sise à Hamo 4, qu’il va organiser une grande marche pour pousser les autorités à prendre des dispositions idoines afin de fermer l’accès des enfants aux sites pornographiques. Le Fade est convaincu qu’internet joue un grand rôle dans le domaine de l’éducation et de la formation. Cependant, il présente ses effets pervers, notamment avec les sites pornographiques qui peuvent avoir des conséquences sur nos enfants. Pour cette raison, le Fade avait entamé, depuis l’année dernière, une campagne de sensibilisation auprès des familles religieuses pour une grande mobilisation en vue de parvenir à un blocage effectif des les sites pornographiques. Son président Massamba Mbaye a rappelé que des pays comme les Etats-Unis, la Chine, l’Angleterre ou la Corée du Sud ont réussi à rendre impossible l’accès de leurs enfants auxdits sites. Selon lui, la volonté politique manque au Sénégal pour emboîter le pas à ces pays. Massamba Mbaye a estimé que le peuple doit prendre l’exacte mesure des conséquences de la pédopornographie qui peut être à l’origine de viols, de la perversion ou de l’obsession sexuelle chez les enfants. « Le phénomène est d’autant plus grave qu’un site de sondage a récemment révélé que les sites les plus visités au Sénégal sont des sites pornographiques ». En outre, il a appelé les autorités à sévir. Après avoir contacté l’autorité de régulation des postes et télécommunications(Artp), le Fade a engagé une procédure judiciaire contre le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra). Il prévoit de tenir un sit-in devant les locaux de ladite structure. Le Fade a aussi initié une dénonciation pénale à l’encontre d’Ecxaf et le magasine Facedakar. À cet effet, il s’est attaché les services de l’avocat Me Abdou Dialy Kane. Néanmoins, Massamba Mbaye demande au chef de l’Etat, dans sa volonté de restaurer l’Etat de droit, de faire sien ce combat.

Abdou Diop

(Source : Le Soleil, 31 juillet 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)