twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : Macky Sall pour une accélération de la modification de la loi de 2008

mercredi 9 janvier 2019

Le Président a plaidé pour l’accélération de la modification de la loi relative à la protection des données personnelles. Macky Sall présidait, hier, la rentrée des Cours et tribunaux.

Macky Sall a plaidé hier la modification de la loi 2008 sur la protection des données personnelles. Pour le président, cette modification « devrait être accélérée afin de rendre dans les meilleurs délais les dispositions mieux adaptées et adéquates » d’autant que "la protection des données personnelles doit être un droit constitutionnel comme l’a rappelé le Bâtonnier de l’ordre des avocats et comme le souhaite d’ailleurs les acteurs".

En effet, présidant la rentrée des Cours et tribunaux hier, le Chef de l’Etat affirme : « Je note à cet égard que certains pays ont mis dans leur constitution le droit à la protection des données personnelles », a-t-il ajouté, rappelant que pour sa part, le Sénégal s’est doté, depuis 2008, d’une loi sur les données à caractère personnel. Au même titre que la vie privée, le droit de propriété ou la liberté d’expression, dans les réformes constitutionnelles à venir, le débat sur la protection des données personnelles reste ouvert. Au-delà de la nécessaire protection de ce droit fondamental, l’exploitation de ces données personnelles présente un intérêt économique majeur pour les entreprises et de plus en plus d’ordre sécuritaire. Ces données sont sources de progrès et de création de richesses ».

Car, « en dépit de leur caractère de droit fondamental, les données personnelles ont été intégrées dans un processus d’industrialisation et de marchandisation. Ces données personnelles sont la nouvelle devise de l’économie numérique.

De plus, les techniques comme le traçage, l’analyse comportementale et le croisement intelligent des données permettent aujourd’hui de lutter plus efficacement contre les menaces terroristes », a indiqué Macky Sall pour qui pense qu’il y a « un dosage équilibré à opérer entre la protection des données personnelles et l’impérieuse nécessité de garantir la sécurité et d’assurer la défense nationale. Il y a de plus en plus dans l’espace médiatique sénégalais et les réseaux sociaux, des atteintes à la vie privée des personnes. Ce qui est contre notre sens de la famille, de la dignité et du respect de la personne humaine ».

(Source : Dakar Actu, 9 janvier 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)