twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : l’Internet Society cite le Sénégal en exemple

mardi 8 mai 2018

Les responsables de l’Internet Society en Afrique et l’Union africaine ont salué, mardi à Dakar, les efforts faits par l’Etat du Sénégal en matière de protection des données personnelles, soulignant qu’il est l’un des premiers pays à se doter d’une structure dans ce sens.

« Le gouvernement sénégalais a fait preuve de son engagement à faire face aux défis liés à la technologie. Le Sénégal est le premier pays à avoir signé la Convention de l’Union Africain de Malabo sur la cyber-sécurité et la protection des données personnelles », a rappelé Souhila Amazouz, chargée de mission à la Commission de l’UA. Elle prenait part à un point de presse de l’Internet Society, en marge du 5ème Sommet africain de l’internet (AIS, sigle anglais), qui se tient du 29 avril au 11 mai 2018 à Dakar. Pour Dawit Bekele, Directeur du Bureau Régional pour l’Afrique de Internet Society, l’engagement du Sénégal dans la cyber-sécurité est indéniable, comme l’atteste la mise en place de sa Commission nationale de protection des données personnelles (Cdp). Invitant les pays africains à s’inspirer de l’exemple sénégalais, Dawit Bekele a plaidé pour un « Internet sûr » confié à des fournisseurs d’accès à internet fiables pour que les données personnelles ne soient pas partagées avec n’importe qui. « Nous avons tous des données personnelles à protéger. Pour ce faire, il faut un travail collectif entre l’Etat, les usagers, les associations, les fournisseurs d’accès et la société civile », a indiqué Dawit Bekele. De son côté, Robin Wilton, Directeur de la protection de l’identité et de la vie privée de l’Internet Society, a souligné que la protection des données personnelles est nécessaire. « Il s’agit, a-t-il estimé, d’une responsabilité partagée entre l’Etat qui doit mettre en place une législation forte, les usagers qui doivent être prudents, et les fournisseurs d’accès internet qui doivent être fiables ».

(Source : APA, 8 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)