twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : Vers le lancement de missions de contrôle

jeudi 21 juillet 2016

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) a organisé une rencontre avec la presse hier pour faire le point sur ses activités et la problématique de l’effectivité de la loi qui régit cet organe de régulation. Aussi propose-t-elle de se lancer prochainement dans des missions de contrôle pour plus de respect de la vie privée des citoyens.

« La Commission de protection des données personnelles (Cdp) va commencer ses missions de contrôle visant à vérifier si la collecte, le traitement et le stockage de ces dernières ont été faits en respect de la loi 200-12 du 25 janvier », a annoncé la présidente de ladite structure, Mme Awa Ndiaye. Elle a ainsi appelé à plus de responsabilité dans le traitement des données à caractères personnels. Pour lutter contre l’utilisation abusive de ces dernières, le Sénégal a mis en place cette loi qui, au- delà des sanctions pécuniaires, peut soumettre le dossier au procureur en cas d’abus. En effet, elle est revenue sur les défis et les enjeux de la structure : protection des citoyens contre les abus sur l’utilisation abusive des données privées et infractions liées à la législation (non-déclaration, finalité inconnue du traitement des données, géolocalisation). En effet, elle juge nécessaire la promotion de la culture de transparence, le respect des formalités préalables, entre autres. Autres enjeux socio-économiques qui résultent de cette sécurité numérique, la confiance des investisseurs, du pouvoir public et des particuliers qui voient que derrière leurs données, il y a un régulateur qui veille à leur protection.

Cette rencontre, soutient Mme Ndiaye, est une occasion de sensibiliser les populations sur leurs droits d’accepter ou non un traitement de leurs données. « Elles ont le droit de s’opposer au traitement des informations relevant de leur vie privée, de savoir comment ou à quelle fin elles seront utilisées », a-t-elle défendu. Selon elle, le maniement de leurs propres données doit se faire avec lucidité. Une manière pour elle de signifier que nul n’est à l’abri de la cybercriminalité et que seul un maniement responsable des réseaux numériques pourrait garantir une sécurité des données personnelles.

Pour Mme Awa Ndiaye, cette rencontre est aussi le début d’un partenariat dynamique et constructif avec la presse, soutien incontournable pour l’atteinte des objectifs de la Cdp et la réussite des missions qui lui sont assignées. Des préoccupations liées à leur éventuelle utilisation abusive par les services de sécurité dans la lutte contre le terrorisme ont été soulevées. Et là, le commissaire Ibrahima Diallo a précisé que « si l’Etat juge utile de recueillir des informations pour protéger les populations contre ce fléau qui menace toute la sous-région, la nécessité de protéger ces dernières est couverte par le besoin sécuritaire ».

Pareil pour les cartes biométriques qui, selon lui, répondent au double souci de la libre circulation des biens et des personnes et de la sécurité. « Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les services de sécurité disposent de moyens complémentaires de contrôle avec cette carte biométrique qui, munie d’une puce, permet de stocker des informations qui peuvent faire l’objet d’investigations.

Marame Coumba Seck

(Source : Le Soleil, 21 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)