twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Protection des données personnelles : Le Burkina Faso et le Sénégal scellent un partenariat

vendredi 21 mars 2014

La Commission de protection des données personnelles du Sénégal a effectué du 10 au 13 mars dernier une visite de travail au Burkina Faso pour s’inspirer de l’expérience et de la pratique de son homologue, la commission de l’informatique et des libertés (Cil), rapporte un communiqué. Une occasion saisie par les deux organismes pour jeter les bases d’une coopération fructueuse en matière de protection des données personnelles. Le document informe que la délégation de la Cdp était conduite par son président, le Dr Mouhamadou Lô.

Selon le communiqué, cette visite s’explique par la longue expérience qu’enregistre le Burkina Faso en matière de protection des données personnelles. Le pays des hommes intègres est l’un des pionniers en matière de législation sur cette question, en atteste la loi sur les données personnelles votée en 2004. Pour le Dr Lô, le choix porté sur le Burkina pour cette visite de travail s’explique également par les similitudes qui existent entre les deux pays en ce qui concerne l’environnement de la protection des données personnelles.

De son côté, Marguerite Ouédrago, présidente de la Cil, a fait part de sa satisfaction. Car, « en tant que pionnier en Afrique et en tant qu’autorité de protection des données personnelles, nous avons une certaine expérience que nous entendons partager avec les pays voisins et ceux du continent », a fait savoir la présidente. Plusieurs communications ont permis à la délégation sénégalaise de s’imprégner mais aussi de s’inspirer du modèle de régulation au Burkina. Au-delà, Marguerite Ouédrago a souhaité une coopération entre les deux structures qui s’est matérialisée avec la signature d’une convention de partenariat entre les deux commissions pour un appui mutuel dans le cadre de la lutte contre la violation de la vie privée au sein des deux pays. A cela s’ajoute la tenue d’une commission mixte qui se tiendra tous les deux ans à tour de rôle dans les deux pays.

A. M. Ndaw

(Source : Le Soleil, 21 mars 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)