twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Promotion de l’innovation et de l’excellence au service du développement : l’ADIE prime ses lauréats

mercredi 20 décembre 2017

Suite à un concours national dénommé « eGovLab Challenge », lancé depuis le 27 octobre 2017, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) a primé les 5 lauréats qui ont présenté les meilleurs projets apportant des solutions à des problématiques des secteurs porteurs du Plan Sénégal émergent (Pse).

Lancé depuis le mois d’octobre dernier, le concours national eGovLab Challenge a livré ses résultats hier, mardi 19 décembre. En effet, initié par l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), le jury qui avait au préalable présélectionné 18 projets sur les 200 reçus, a retenu 5 lauréats. Le premier prix de 5 millions Fcfa plus une participation au Salon de l’innovation de Las Vegas, nommé Prix de l’Emergence revient à Mamadou Diagne pour son projet « i-citoyen ».

Ledit projet, qui vise les minorités, est en fait une interface vocale, en langues nationales, et en mode hors connexion, pour guider les citoyens sur les différents services du gouvernement. S’en suit le Prix de l’innovation, remporté par le projet Andu By Volkeno de l’équipe d’Abdourahmane Diallo.

Pour avoir développé un projet qui permet d’enseigner les technologies sans internet, M. Diallo et compagnie repartent avec 3 millions de Fcfa. Un autre prix spécial, Prix Rose Kuntz Dieng, du nom de feu la première femme africaine à être admise à l’école polytechnique de France, en 1976, non moins scientifique sénégalaise spécialiste en intelligence artificielle, a été remporté par le projet Build Our Security (Bos). L’équipe constituée uniquement de jeunes filles s’en va avec 2 millions en poche pour le projet qui consiste à diminuer le taux de mortalité des pêcheurs, des immigrés, des marins et de toute personne qui emprunte la voie marine. Ledit projet permet à ces derniers de communiquer en haute mer et de protéger aussi l’environnement contre la pollution maritime. Les deux autres prix de l’Espoir, primés à hauteur de 500.000 fcfa reviennent respectivement aux concepteurs du projet E-Yone, destiné à interconnecter les professionnels de la santé, les autorités dédiées et les patients qui disposent d’outils digitaux leur permettant d’interagir et de gérer un dossier médical partagé à l’échelle national, et le projet Domotique qui permet de commander des appareils électrodomestiques avec un Smartphone, sans installer de logiciel.

De l’avis du Directeur général de l’Adie, Cheikh Bakhoum, qui s’est réjoui de la réussite du concours à cause de la passion et de l’envie décelés chez les jeunes, cette initiative vise à « faire la promotion de l’innovation et surtout de l’excellence au service du développement ». Conscient du fait que jusque-là les jeunes libèrent leur créativité et valorisent leur talent dans d’autres domaines autres que ceux liés directement à l’administration et à son fonctionnement, M. Bakhoum et son équipe ont voulu changer la donne. C’est ainsi que, explique-t-il, « l’Adie a voulu changer en donnant l’opportunité au secteur privé de s’impliquer davantage dans cette modernisation amorcée de notre administration ». Tout le sens alors des projets présentés qui, selon lui, « apportent tous des solutions à des problématiques des secteurs porteurs du Plan Sénégal émergent ». C’est ainsi qu’il a certifié, en collaboration avec son ministère de tutelle, de voir non seulement « en grand en 2018 », mais surtout de faire participer beaucoup de partenaires, que ce soit dans le secteur privé comme dans celui public. Mieux, pour accompagner les lauréats du eGovLab Challenge, « les 3 prix, nous allons les incuber au niveau de l’Adie pour que leur produits soient utilisés au sein de l’Administration », promet-il.

Jean Michel Diatta

(Source : Sud Quotidien, 20 décembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)