twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet d’externalisation du réseau de la Sonatel : Les travailleurs déclarent la guerre a France Telecom

vendredi 6 décembre 2013

En assemblée générale, hier, les travailleurs de la Sonatel se disent prêts en découdre avec la France télécom. Pour eux, il s’agit de défendre leur outil de travail contre le projet de leur partenaire stratégique, à savoir l’externalisation de la gestion de plusieurs services de la Sonatel, un projet qui menacerait plus de 250 emplois.

« France Telecom veut prendre en otage la Sonatel. Nos activités quotidiennes dans la société vont être cédées à d’autres sociétés externes » a déclaré Ousmane Diagne trésorier du syndicat national des travailleurs des postes et télécommunication (SNTPT). Il a dit que ce projet de France Telecom ne fera que réduire la Sonatel a un bureau d’étude car tous nos équipements et infrastructures seront gérés de l’extérieur ».

Pour lui, l’autre projet de France Telecom consiste à réduire le personnel de la Sonatel. « Aujourd’hui, nos emplois sont menacés. Ce projet, c’est de réduire 250 emplois. Aujourd’hui, le Seddo est géré en Pologne » a-t-il informé. Il a également ajouté que les plateaux techniques qui gèrent toute la facturation risquent d’être amenés en Abidjan(Cote D’ivoire), le système qui gère la supervision de la Guinée, du Mali et du Sénégal sera mis en place .

Pour lui si ce projet réussit, l’Etat du Sénégal n’aura aucun pouvoir sur la Sonatel. On aura une coquille vide » a-t-il alerté. Il s’agit pour les travailleurs de défendre ce bijou car la souveraineté de notre pays en dépend. C’est pourquoi, ils comptent mettre sur pied un plan d’action pour faire face à France Telecom.

« Nous n’accepterons jamais que 250 employés soient mis à la porte au profit de la France. La France Telecom est en train de piller la Sonatel avec la complicité de notre direction générale. Nous allons nous battre contre ce projet qui va externaliser le cœur du réseau de la Sonatel » a martelé Ndeye Founa Niang, Sg de section Telecom du SNTPT.

(Source : Dakar Actu, 6 décembre 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)