twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet Majalis : Un patrimoine islamique en version numérique

lundi 6 septembre 2004

Pour vulgariser et faire comprendre le mieux possible la religion mais surtout le Mouridyah, il serait bientôt mis à la disposition des talibés des produits sous hautes technologies. Ceci pour faciliter l’apprentissage de l’islam mais aussi du mouridisme.

Relever le défi, faire profiter au monde les valeurs de l’islam, précisément celui du mouridisme, le projet Majalis en partenariat avec la Siprem Sarl ont entrepris depuis 2001 de rassembler et de proposer sous format numérique et autres, l’essentiel du patrimoine culturel islamique en général, sénégalais et mouride en particulier ."Parce qu’on commence là où on connaît le mieux", nous renseigne Aziz Mbacké l’ingénieur concepteur du projet. Les disciples, où qu’ils se trouvent, auront à remplir certaines conditions afin d’atteindre cet objectif. Ainsi les valeurs que le Cheikh incarnait et enseignait à ses disciples sont des valeurs islamiques universelles. Elles sont à même d’apporter des solutions aux problèmes de ce monde en manque de valeurs et de repères.

Le terme Majalis vient de jalasa qui veut dire s’asseoir en arabe. C’est une séance d’études autour des ouvrages à caractères religieux. Les résultats de ce projet seront matérialisés sous divers supports tels que Cd-rom multimédia, un site Web (destiné à être le portail de référence sur le Mouriyah), des Cd audio, des Dvd, des cassettes vidéo et audio. Le projet Majalis sera présenté sur cinq grands modules initiatives qui sont, entres autres, l’étude du Coran et de la Suna, l’étude des ouvrages religieux, la biographie de Cheikh Amadou Bamba, les poèmes sous différents thèmes et les sermons prononcés par des personnalités religieuses. Tous ces modules auront une touche originale particulière avec une traduction en français, wolof, arabe, et anglais. Mais aussi avec des images à l’appui pour faire comprendre le mieux possible les paroles du guide.

Les perspectives sont nombreuses mais pour l’instant, Serigne Mbacké, directeur de Siprem Sarl compte ne s’en tenir qu’à la production et la distribution des produits à travers l’Europe, l’Afrique, les Etats-Unis et tout naturellement au Sénégal d’abord. D’après le chargé de la communication du projet Pape Sadio Thiam, Majalis compte mettre plus tard sur le marché des cybers dahira, des centres de formation, des supports médiatiques, etc.

Lala CISSOKHO

(Source : Wal Fadjri 6 septembre 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)