twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Project Week 2021 : sensibiliser les jeunes béninois sur l’utilisation d’internet

mardi 23 mars 2021

Après l’édition 2020 de la project week portant sur la sonde échostéthoscopique EchOpen, l’école d’expertise informatique, Epitech Bénin, revient cette année pour une deuxième édition autour du thème : « création de jeux pour sensibiliser les jeunes sur l’utilisation d’internet : risques, prévention et enjeux. »

L’organisation de la project week figure dans le programme pédagogique d’Epitech et se déroule annuellement sur tous les campus de l’école informatique à travers le monde. L’initiative permet à de jeunes étudiants de se challenger et de faire preuve d’innovation dans la résorption d’un problème. Au Bénin, la deuxième édition s’est tenue du 15 au 20 mars 2021 sur la protection des jeunes en ligne. L’objectif visé est qu’ils « se familiarisent avec les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux, apprendre à bien utiliser internet et mieux comprendre le code du numérique », insiste Johanne Bruffaerts, Directrice de développement d’Epitech Bénin.

Cybermenaces méconnues

« La plupart des jeunes ne sont pas conscients des risques liés à l’utilisation d’internet. Ils estiment toujours que se faire pirater n’arrive qu’aux autres », fait remarquer Guérie Gonçalves, analyste senior à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI Bénin). Cette ignorance affichée peut leur être très préjudiciable, surtout en cette période pandémique, au cours de laquelle les cybermenaces se sont décuplées. En partenariat avec Epitech Bénin, l’ANSSI veut sensibiliser les jeunes sur les risques liés à l’utilisation d’internet et aux dispositions du code du numérique.

Pendant cinq jours, une soixantaine d’étudiants majoritairement issus d’Epitech, ont travaillé d’arrache-pied pour concevoir des jeux éducatifs et ludiques. Le samedi 20 mars, les dix équipes en compétition ont présenté des pitchs sur les sous-thèmes : vulgariser et comprendre le code du numérique pour éviter le cyber harcèlement, les fraudes, la sextorsion, etc. ; et protéger les jeunes en les sensibilisant aux bons réflexes pour naviguer sur internet et utiliser les réseaux sociaux.

Plateforme éducative et ludique

Deux innovations ont retenu l’attention du jury. « Notre jeu a un personnage évolutif ; une nouvelle recrue de l’ANSSI Bénin dont le rêve est de retrouver tous les cybercriminels du pays. Pour y arriver, le Capitaine lui propose diverses missions à accomplir. Ces dernières sont présentées sous forme de bandes dessinées. Au cours de chaque mission, il est proposé au joueur un qcm lui permettant de définir le cybercriminel, le crime dont il est responsable et les peines qu’il encourt conformément au code du numérique », rapporte Francesca Attindéhou, étudiante en deuxième année à Epitech Bénin.

La seconde équipe gagnante a présenté un jeu dont l’objectif pour l’utilisateur est de se débarrasser de l’univers des sept grands méchants représentatifs de sept grands maux répertoriés sur le terrain comme : les redirections sur des sites pour adultes, les spam et tout ce qui est contraire aux bonnes pratiques à avoir sur internet et sur les réseaux sociaux. « Au cours du jeu, le joueur gagne des pièces et devient plus fort, tout en gagnant en compétences. Le système de combat est sous forme de quiz et à chaque niveau, l’utilisateur répond à des questions en rapport au thème abordé », précise Josué Houssou, étudiant en deuxième année à Epitech Bénin.

A terme, l’ANSSI voudrait mettre en place une plateforme éducative en ligne regroupant des jeux spécialement conçus pour les jeunes. Sur ces plateformes disponibles en version web et mobile, ils pourront à la fois s’informer et s’amuser.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 23 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)