twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Procès Sonatel et Ben Niang, Vice-président de Global Voice : Me El Hadji Diouf qualifie Global Voice de délinquant

vendredi 17 septembre 2010

L’affaire de diffamation devant le juge correctionnel opposant Sonatel et Global Voice n’a pas encore tiré à sa fin. Le juge a renvoyé hier, jeudi 16 septembre, le procès à une date ultérieure pour omission du procureur qui n’a pas parvenir le dossier au tribunal L’avocat de la Sonatel, Me El Hadji Diouf n’a pas manqué de dénoncer la peur de Global Voice qui qualifie l’enrôlement comme prétexte.

Le vice-président de Global Voice et la Sonatal devraient pendre leur mal en patience dans l’affaire de diffamation leur opposant. En effet hier, jeudi 16 septembre 2010 le juge de tribunal correctionnel a renvoyé l’affaire à une date ultérieure. Et ce à cause de l’enrôlement du dossier qui n’est pas parvenu au président du tribunal.

Selon Me El hadji Diouf « il y’a des manquements au niveau du parquet. Une omission, une erreur, de la part du parquet qui a oublié d’enrôler l’affaire. Le dossier n’est pas parvenu au président du tribunal qui pense qu’il n’a été bien saisi pour raison qu’il a été saisi en l’instant même de l’audience ; cela se fait souvent ». Et d’ajouter : « mais le président a refusé cette fois, il a ces raisons que nous respectons » déclare l’avocat de la Sonatel.

Toutefois Me Diouf n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer l’attitude de l’avocat de Global Voice qui selon lui n’a pas facilité la tâche au parquet pour que l’affaire soit tranchée.

« Comme nous sommes venu pour être jugé et les dossiers sont là ; il y’a seulement un manquement donc pour quelle raison il s’oppose. L’avocat de Global Voice qui ne nous a pas facilité la tâche et s’oppose d’ailleurs à l’enrôlement de l’affaire. Il ne peut pas s’opposer parce qu’il n’est ni le procureur ni le parquet », souligne Me Diouf. Et d’expliquer que Global Voice a « peur de la double défaite. Suspension et annulation du contrat par l’Armp ».

Pour Me Diouf l’avocat de la Sonatel , « les vrais délinquants se trouvent au niveau de Global Voice qu’il faut chercher car ils veulent s’enrichir sur le dos des sénégalais. Ce sont des impérialistes, des capitalistes ». Du coté de Global Voice, l’avocat, Me Demba Siré Bathily n’a pas cherché loin pour étayer ses propos concernant de ladite affaire. Pour Global Voice, l’enrôlement du dossier est un prétexte.

« Il faut que ces gens cessent de nous faire perdre du temps. Ils nous avaient donné rendez vous le 7 septembre ils n’étaient pas là. Aujourd’hui ils nous ont encore donné rendez vous et, ils ont fait défaut, prétextant des problèmes d’enrôlement alors que vous voyez plus de 200 affaire à cette audience » conteste Me Bathily.

Me Bathily défend mordicus que l’affaire est une « forme de dérapage qui ne dit pas son nom ». Mais l’avenir nous édifiera, martèle t-il. Toutes les machinations qui entourent l’affaire vont être révélées d’ici peu de temps. Et il temps que notre économie profitent de ses ressources »

En attendant la date du procès qui sera retenue ultérieurement, l Global Voice qui a vu son contrat annuler par l’Armp devra s’activer pour remporter haut la main ce contentieux.

Ibrahima Baldé

(Source : Sud Quotidien, 17 septembre 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)