twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Procès Karim Wade/Le Quotidien : Le plaignant pardonne mais tient à laver son honneur

mercredi 15 juin 2005

Karim Wade, fils du président de la République, dont le procès contre le journal Le Quotidien s’est tenu hier à Dakar, a décidé hier de renoncer aux 150 millions de francs qu’il a réclamés pour ne plus se contenter que du franc symbolique et d’une publication du jugement du tribunal dans certains organes de la presse sénégalaise. L’affaire qui sera vidée le 12 juillet oppose Karim Wade, par ailleurs secrétaire général de l’Agence nationale pour l’Oci, (Anoci) au directeur de publication du Quotidien, Madiambal Diagne, et à son reporter Soro Diop, auteur de l’article incriminé.

Accusés de délit de diffamation commis avec moyen de diffusion publique, les mis en cause ont reconnu les faits et présenté, publiquement, hier à la barre du tribunal correctionnel de Dakar, leurs excuses au plaignant, Karim Wade qui les a acceptées. Du coup, il renonce à la somme de 150 millions qu’il réclame aux prévenus, à titre de dommages et intérêts mais aussi limite la publication du jugement à intervenir dans les colonnes de deux journaux au lieu de la dizaine au Sénégal, au Maroc, en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Le plaignant souhaite tout juste que le verdict du tribunal soit publiée dans les colonnes du journal Le Quotidien et du journal marocain Le Matin du Sahara.

Dans sa livraison du 5 mars dernier, Le Quotidien, à travers un article intitulé "Maroc Telecom arrive au Sénégal. Le business d’Etat de Karim Wade" et signé par le journaliste Soro Diop, diffusa une information tirée d’un site internet londonien (www.balancingact-africa.com). L’information faisait de Karim Wade "un actionnaire dans la nouvelle opération". Des révélations non vérifiées. Faisant que Le Quotidien était "dans l’obligation" de rectifier l’info aux rythmes des précisions qu’apportait le site londonien, bulletin de liaison entre opérateurs téléphoniques. Malgré tout, Karim Wade s’est senti atteint dans son honneur. Aussi demande-t-il une réparation, de la manière la plus symbolique. Ni plus, ni moins.

Elh Saidou Nourou DIA

(Source : Wal Fadjri, 15 juin 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)