twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Procédures budgétaires : Les collectivités locales se dotent d’un logiciel

vendredi 30 septembre 2005

L’agence de développement municipal a démarré par Ziguinchor une série d’ateliers de vulgarisation du manuel de procédures budgétaires à l’endroit des collectivités locales. Lesquelles seront dotées d’un logiciel et d’un matériel informatique pour mieux faciliter les procédures budgétaires.

C’est le début d’un processus de formation et de dotation des collectivités locales dans l’élaboration et la gestion du budget. Cela cadre avec la mission de l’Adm d’appuyer les collectivités locales dans le cadre d’un projet qui a démarré en 1998, et qui s’est achevé depuis fin 2004, grâce à un financement tripartite de la Banque Mondiale, l’agence française de développement et du gouvernement. Comme l’a souligné le directeur général de l’Agence, Mouhamadou Kébir Sow, certaines actions prévues dans le programme, mais qui n’avaient pas pu être, financées dans les budgets sont en train d’être exécutées cette année. En même temps un second programme de 83 milliards de F CFA dont le démarrage est prévu en 2006, pour une période de 5 ans, vient d’être évalué et validé. Il est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 52 milliards. L’Afd y a mis 15 milliards et le gouvernement 17 milliards. Ce programme va toucher les 67 communes, du Sénégal, mais une bonne partie sera concentrée dans la région de Dakar. L’ambition de l’Adm est, à travers les collectivités locales, de contribuer à la mobilité urbaine, et d’intervenir dans d’autres secteurs problématiques.

À travers l’organisation des ateliers, il faut alors familiariser les collectivités locales avec le contenu de ce document dont la réalisation intègre l’ensemble des recommandations faites par les administrations concernées. Il s’agit notamment, du ministère de l’Économie et des Finances, celui de la Décentralisation et de la cour des comptes. « Ils ont à chaque étape de l’élaboration du manuel émis leurs commentaires que nous avons pris en compte, et actuellement le document est bouclé et validé », affirme M. Sow.

Ainsi Ziguinchor accueille la première session laquelle regroupe l’ensemble des communes du sud, les régions de Ziguinchor et Kolda, notamment les maires (ou leurs représentants), les percepteurs municipaux, les présidents de la commission des finances, ainsi que les préfets. De la préparation du budget à son exécution en passant par son approbation, tous les aspects sont pris en compte et seront discutés au cours des ateliers.

Parallèlement à la vulgarisation qui une formation théorique il y aura une session de formation en informatique sur un logiciel que l’Adm va mettre à la disposition de l’ordonnateur de chaque commune. Ce logiciel sera également bien expliqué aux participants, et l’équipe en charge des sessions informatiques va séjourner pendant 12 jours dans les communes pour l’installer dans un matériel informatique acquis par l’agence et qui sera mis à la disposition des collectivités locales.

Après Ziguinchor, l’Adm reprend le même processus à Saint-Louis pour une partie des communes du nord, notamment celles qui sont comprises entre Saint-Louis et Louga. Ensuite ce sera autour de la commune de Ourossogui, puis les communes des régions de Thiès, Kaolack, Diourbel, Fatick et en dernier lieu Dakar. « En début 2006 toutes les communes devront travailler avec ce logiciel pour qu’au terme de la même année que tous les états financiers sortent de ce logiciel », souhaite M. Sow.

Un autre logiciel appelé "Coloc" a été également conçu au profit des percepteurs municipaux, pour favoriser une transmission rapide des données.

(Source : Le Soleil, 30 septembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik