twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Problème des rayonnements non-ionisants : L’Artp met en place des outils techniques d’homologation

mercredi 8 septembre 2021

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a acquis des outils techniques d’homologation de l’ensemble des équipements susceptibles de faire des rayonnements électromagnétiques, a déclaré hier Abdoul Ly, directeur général de l’Artp, à l’ouverture du séminaire de formation et de partage avec les journalistes autour des secteurs régulés par l’Artp

L’exposition de la population aux ondes électromagnétiques constitue depuis plusieurs années un problème de santé publique dans le monde entier. Ce qui a conduit l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) à prendre des mesures pour encadrer et surveiller les niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques.

Selon Abdoul Ly, le directeur général de l’Artp, qui présidait hier, à Saly, l’ouverture du séminaire de formation et de partage avec les journalistes autour des secteurs régulés par l’Artp, le problème des rayonnements non-ionisants est d’actualité, surtout avec l’avènement de la 5G. « Tout le monde se pose des questions sur leurs conséquences sur la santé des populations. Ce qu’il faut faire pour que ces rayonnements électromagnétiques n’aient pas une incidence sur notre santé. On parle de cancer, d’un certain nombre de problèmes sanitaires qui peuvent être induits par ces rayonnements », a déclaré le directeur général de l’Artp. Qui souligne également que pour épargner les populations de ces rayonnements électromagnétiques, l’Artp a pris un certain nombre de mesures qui lui permettent de gérer ce problème. « L’Autorité de régulation a acquis des outils techniques d’homologation de l’ensemble des équipements susceptibles de faire des rayonnements électromagnétiques, afin de savoir si ceux-ci rayonnent à des proportions admises et supportables par le corps humain. Il y a en ce sens une station d’homologation qui a été acquise ainsi que d’autres outils très innovants et à la pointe de la technologie qui sont en cours d’acquisition et qui seront en service cette année pour gérer ce problème de rayonnements électromagnétiques, afin qu’il ne soit pas un facteur de santé publique au Sénégal », a rassuré M. Ly.

Cette rencontre de trois jours avec les journalistes a aussi été une occasion pour le directeur général de revenir sur les 20 ans de régulation de l’Artp, un bilan qu’il juge positif. « Il y a beaucoup de choses qui ont été faites par l’Artp depuis qu’elle a été l’Agence de régulation des télécommunications (Art). Il y a eu un certain nombre d’avancées majeures des télécommunications et du numérique au Sénégal sous l’égide de l’Artp, comme l’amélioration de la couverture, le développement du numérique qui place le Sénégal parmi les premiers pays où le numérique est vulgarisé. Et dans la sous-région, l’incitation à la compétition entre les opérateurs au bénéfice de l’Etat du Sénégal, des consommateurs, autant de paramètres qui font que l’Artp a acquis ses lettres de noblesse dans le cadre de la régulation qui est un exercice très complexe. Réguler c’est arbitrer. Et cela peut être parfois au détriment de l’Etat ou de l’opérateur, ou encore des consommateurs », a souligné Abdoul Ly.

Stratégie 20-23 pour la qualité de service

D’ailleurs pour mieux consolider ces acquis, l’Artp mise sur la qualité du service en mettant en place une nouvelle stratégie qui a été lancée par l’équipe de la direction des Réseaux. « Cette stratégie est dénommée Stratégie 20-23 qui s’appuie d’abord sur un nouveau protocole qui nous permettra de nous accorder avec l’ensemble des opérateurs pour qu’ils connaissent nos attentes et qu’ils sachent sur la base de quoi nous sommes susceptibles de les sanctionner. Au-delà de ce protocole, un certain nombre d’outils techniques ont été acquis par l’Artp et qui permettront de juguler les problèmes de couverture, de qualité. On parle souvent des problèmes de couverture : l’Artp a son rôle, les opérateurs ont le leur, le Fonds de développement des services universels de télécommunications, qui est en train de lancer un projet pilote dénommé 2Pau, a également le sien. Et je pense que l’ensemble des éléments qui sont en train d’être mis en œuvre par l’Artp et l’ensemble des opérateurs permettront de parvenir à une couverture mieux adaptée aux besoins des populations », estime le régulateur en chef.

Par ailleurs, il a renseigné que des applications telles que « Artp sama réseau » ont été lancées par l’Artp il y a quelques jours. Cet outil, selon lui, « permettra de faire en sorte que les consommateurs s’approprient les problématiques de couverture et de qualité de service. Cet outil leur permettra de nous remonter en temps réel l’ensemble des problèmes qu’ils vivront dans leur zone d’habitation afin que l’Artp puisse prendre les mesures adaptées aux demandes et aspirations de la population ».

Ce forum de trois jours entre l’Artp et les médias sera aussi une occasion pour former les journalistes dans le domaine de la régulation des télécommunications et la poste pour leur donner les outils qui leur permettront de fournir la bonne information.

Alioune Badara Ciss

(Source : Le Quotidien, 8 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)