twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Présidentielle au Sénégal : le logiciel dédié au traitement des dossiers de parrainage pointé du doigt

mardi 8 janvier 2019

La présidentielle sénégalaise arrive à grands pas. L’élection est prévue le dimanche 24 février. Mais d’ici là, les candidats à la candidature vont devoir passer le filtre du parrainage pour espérer poursuivre la course. Et c’est tout l’enjeu. D’où les nombreuses sorties des protagonistes du scrutin pour faire entendre leur voix. Après la conférence de presse du collectif des candidats de l’opposition, c’est au tour de la société civile de prendre la parole.

Les 7 personnalités cooptées pour observer la vérification des listes déposées par les différents candidats font état d’un flou presque total autour du logiciel mis au point pour la validation des signatures d’électeurs. Le professeur Babacar Gueye et ses camarades n’y sont pas allés par quatre chemins lors de face à face avec la presse lundi à Dakar. « Nous n’avons aucune information sur ce logiciel de traitement des données », ont clairement fait savoir les observateurs.

« C’est le Conseil Constitutionnel qui a choisi un prestataire qui lui a fait un logiciel. Aujourd’hui, nous ne sommes pas en mesure de dire quoi que ce soit sur ce logiciel. Nous ne savons pas comment le logiciel a été paramétré et comment on l’utilise », pointe la société civile non sans appeler à des rectificatifs. Entre autres recommandations, elle préconise de donner la possibilité aux candidats qui le souhaitent de vérifier les détails des motifs de rejet, de formuler des réclamations avant la publication de la liste des candidats, comme le rapporte La Tribune dans sa livraison de ce matin.

Elimane

(Source : CIO Mag, 8 janvier 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)